heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Face aux variants, la Martinique et la Guadeloupe durcissent leurs règles d’accès


Les vacances au soleil, c’est fini. Il faudra un motif impérieux pour se rendre en Martinique et en Guadeloupe à compter du 2 février, alors que de nombreux métropolitains s’envolent aux Antilles pour profiter du soleil et des restaurants encore ouverts.

Une mesure annoncée ce jeudi 28 janvier par le ministre des Outre-Mer Sébastien Lecornu, afin de protéger les Antilles françaises des variants du Covid-19. «A ce jour les variants Covid-19 ne circulent pas dans les Antilles : nous devons toute faire pour les protéger de ce nouveau risque !», a-t-il ainsi communiqué sur Twitter.

Désormais, il faudra donc se munir d’une attestion pour «motifs impérieux», pour se rendre en Guadeloupe et en Martinique, et ce, «à compter du mardi 2 février». Pas question de s’y rendre pour passer des vacances au soleil, y compris si c’est pour rejoindre sa famille.

Une nouvelle mesure qui vient remplacer la mise à l’isolement systématique de 7 jours pour tous les nouveaux arrivants, déjà en place depuis deux semaines. Elle doit surtout permettre d’éviter l’afflux de voyageurs venus de l’Hexagone qui prévoient de s’y rendre pendant les vacances de février.

La martinique particulièrement épargnée

De fait, la Martinique – qui ne compte «que» 45 morts depuis le début de la pandémie au 28 janvier 2021 – a été la destination privilégiée de nombreux vacanciers durant les vacances de Noël. Plus de 100.000 d’entre eux sont allés profiter du soleil antillais mais surtout des bars et restaurants restés ouverts en décembre dernier. 

Pour l’instant, la Martinique ne compte aucun cas avéré de contamination au variant, même si un cas suspect, désormais isolé, reste encore à déterminer. A noter que les motifs impérieux ne seront nécessaires que pour se rendre aux Antilles, pas dans le sens inverse. En revanche, le voyage dans le sens Antilles-Hexagone ne pourra se faire qu’avec un test PCR négatif.

Ils ne seront pas non plus obligatoires pour voyager entre la Martinique et la Guadeloupe, a précisé une source à la préfecture de Martinique. Sébastien Lecornu a par ailleurs assuré que l’Etat, avec les préfectures de Martinique et Guadeloupe, accompagnerait «les secteurs économiques impactés par ces mesures indispensables pour protéger la santé de nos concitoyens et préserver une vie économique à l’intérieur de ces territoires».

A voir aussi





Source link

Autres articles à lire

Vidéos : la Sibérie arctique ravagée par des incendies impressionnants

adrien

«ça va être ingérable» craignent les professionnels de la restauration

adrien

Manche : Une bouteille jetée à la mer trouvée sur une plage, les auteurs du message retrouvés

adrien

Santé mentale : 30% des moins de 24 ans ont déjà pensé au suicide

adrien

Affaire Maradona : accusé d’homicide involontaire, son infirmier affirme qu’il avait reçu «l’ordre de ne pas le réveiller»

adrien

JO de Tokyo : les encouragements du public interdits à Tokyo ?

adrien