heureux-qui.com
Fil Info

Etats-Unis : plus de 2.000 enfants migrants sont toujours séparés de leurs parents

Notez cet article


Un camouflet pour Joe Biden ? Le 7 juin, un rapport de l’administration américaine a été publié concernant la séparation des enfants et des parents à la frontière avec le Mexique. Cette politique, entreprise puis annulée sous Donald Trump, est toujours une réalité pour plus de 2.127 mineurs dans le pays.

Le président américain avait, dès ses premiers jours à la Maison Blanche, annoncé la création d’une équipe chargée de réunir ceux-ci avec leurs parents. Mais cette promesse a beaucoup de mal à être tenue pour le moment. Ainsi, comme l’explique le rapport de l’équipe en question, publié à l’occasion de la visite de Kamala Harris au Guatemala pour discuter de la crise migratoire, seuls sept enfants ont, pour le moment, retrouvé leur famille depuis l’arrivée de Joe Biden au pouvoir. 

D’après le texte de 22 pages, consulté par les médias américains, 29 cas devraient être réglés «dans les prochaines semaines». L’objectif affiché par la Maison Blanche dans cette réunion des enfants, qui sont parfois encore au Mexique ou dans des pays sud-américains, est d’éviter que des mineurs ne prennent des risques inconsidérés et se mettent en danger pour retrouver leurs parents, qui eux sont aux Etats-Unis. 

Des critiques au sein du camp démocrate

Pour justifier ce lent progrès, un officiel du département de la Sécurité intérieure américain a mis en cause la précédente administration. Il a ainsi expliqué à différents journalistes que les données collectées sous Donald Trump contenaient «beaucoup d’erreurs et de la désinformation». Une explication qui ne satisfait pas les avocats des familles, demandant que le rythme s’accélère. 

Joe Biden veut se rapprocher des Européens

La publication de ce rapport intervient dans un contexte particulier pour le président démocrate. La crise migratoire, qui a débuté peu après son arrivée, se poursuit à la frontière mexicaine. La vice-présidente Kamala Harris et le secrétaire d’Etat Antony Blinken continuent leurs négociations avec les nations d’Amérique centrale et du sud. Mais cela s’avère être une tâche ardue politiquement.

La vice-présidente a en effet été critiquée par Alexandria Ocasio-Cortez, représentante de New York et l’une des leaders de la gauche démocrate, pour avoir demandé aux migrants de ne «pas venir» aux Etats-Unis dans un discours. Celle-ci n’est pas entrée dans la polémique, assurant seulement qu’elle se concentrait sur «les causes profondes» de la crise migratoire. 



Source link

Autres articles à lire

Gérard Depardieu a été mis en examen en décembre pour «viols»

adrien

Chronovet® : l’expertise vétérinaire pour l’alimentation animale

adrien

Canneseries : la saison 4 de Dix pour Cent à l’honneur pour la clôture du palpitant festival

adrien

«Wonder Woman 1984» : privé de salles, le blockbuster avec Gal Gadot débarque en ligne mercredi

adrien

Elysée : 930.000 euros dépensés pour rénover le salon doré

adrien

Les tensions américano-chinoises continuent malgré une réunion de crise à Hawaï

adrien