heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Etats-Unis : les démocrates ordonnent le retrait de portraits confédérés du Congrès


La présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a ordonné jeudi de retirer quatre portraits de confédérés ornant les murs du Congrès américain, en affirmant que leur image symbolisait un «racisme grotesque».

«Il n’y a pas de place dans les vénérables couloirs du Congrès ou tout autre endroit honorifique pour conserver la mémoire d’hommes qui incarnent l’intolérance violente et le racisme grotesque de la Confédération», a-t-elle écrit, en référence aux Etats américains du Sud qui s’étaient battus contre l’abolition de l’esclavage lors de la guerre de Sécession (1861-1865).

Ces tableaux vont être retirés dès jeudi en fin d’après-midi (20H30 GMT) sous la supervision de la responsable du protocole à la Chambre des représentants, a-t-elle précisé plus tard.

Nancy Pelosi avait au départ demandé à ce que leur décrochage coïncide avec l’anniversaire, vendredi, de la fin de l’esclavage aux Etats-Unis, compte tenu de ce «moment de douleur nationale extraordinaire, pendant que nous sommes en deuil pour les centaines de Noirs américains tués par les injustices raciales et les brutalités policières».

Les Etats-Unis vivent un mouvement de protestation historique contre le racisme depuis la mort de George Floyd, tué par un policier blanc le 25 mai à Minneapolis.

Depuis, des monuments confédérés ont été mis à terre, des statues de Christophe Colomb décapitées et même le film «Autant en emporte le vent» a été mis sur la touche.

Le 10 juin à Richmond, en Virginie, aux Etats-Unis, des militants anti-racistes ont renversé une statue de Jefferson Davis, l'ancien président des états confédérés. Au XIXe siècle, les états confédérés, situés au sud des Etats-Unis, refusaient d'abolir l'esclavage.[Parker Michels-Boyce / AFP]

Nancy Pelosi avait également appelé dès le 10 juin à retirer 11 statues du Capitole, siège du Congrès à Washington, représentant des soldats et des responsables confédérés. Une commission de parlementaires des deux partis étudie encore cette demande.

Les quatre portraits qui vont être retirés dépeignent des présidents de la Chambre du 19e siècle qui avaient aussi servi sous les couleurs confédérées: Robert Hunter (Virginie), Howell Cobb (Géorgie), James Orr (Caroline du Sud) et Charles Crisp (Géorgie).



Source link

Autres articles à lire

Pass vaccinal : le Conseil constitutionnel valide le projet de loi controversé

adrien

Marc Levy : «les lanceurs d’alerte constituent la nouvelle Résistance»

adrien

Ligue des champions : Le PSG déjà sous pression face au Basaksehir Istanbul

adrien

Téléthon : 58,29 millions d’euros de dons récoltés malgré une édition confinée

adrien

Une éclipse «cercle de feu» exceptionnelle visible ce week-end

adrien

L’actrice Asia Argento accuse Rob Cohen, le réalisateur de «Fast and furious», d’abus sexuels

adrien