heureux-qui.com
Fil Info

Etats-Unis : 20 kg de cornflakes enrobés à la cocaïne saisis par la douane américaine

Notez cet article


Une découverte stupéfiante. A Cincinnati, des agents des douanes et de la protection des frontières (CBP) ont intercepté 20 kg de cornflakes saupoudrés à la cocaïne, le 13 février dans une cargaison de boites de flocons de maïs en provenance d’Amérique du sud et à destination de Hong Kong. La valeur de cette saisie a été estimée à 2,82 millions de dollars.

L’US Customs and Border Protection (CBP), l’équivalent de la douane américaine, a annoncé le 19 février 2021, que cette saisie avait été réalisée grâce à l’intervention d’un chien des douanes, spécialisé dans la recherche de narcotiques.

Prénommé «Bico», ce chien renifleur a détecté la présence de la drogue dans un important colis contenant des boîtes de céréales de petit-déjeuner, expédié du Pérou à destination d’un particulier résidant à Hong Kong.

En ouvrant les emballages, les agents ont découvert que les flocons de maïs contenaient de la poudre blanche et étaient recouverts d’une substance grisâtre. Après avoir effectué un test de contrôle, la conclusion a été sans appel : les cornflakes étaient saupoudrés de cocaïne à la place de sucre.

Les boîtes de céréales étaient estampillées de la marque «Angel», mot espagnol qui signifie «Ange» en français, ce qui peut être rapproché du fait que la cocaïne soit souvent désignée par le terme de «poudre d’ange». Faut-il y voir un simple pied de nez des trafiquants vis-à-vis des douaniers ou une simple coïncidence ?

Richard Gillespie, le directeur du port de Cincinnati où a eu lieu la saisie, a souligné que l’imagination des trafiquants de drogue pour cacher leur marchandise est sans limites et «qu’ils cacheraient des stupéfiants dans tout ce qui est imaginable».

Ce n’est pas la première fois dans l’actualité récente que de la nourriture serve pour la contrebande de drogues. Le mois dernier, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) avait saisi 21 kg de cocaïne dissimulés au milieu de régimes de bananes livrés par erreur dans des épiceries d’une ville de  Colombie-Britannique. Si cet envoi n’avait pas été intercepté par les autorités canadiennes, ce sont l’équivalent de 800.000 doses de cocaïne qui auraient été disponibles à la vente au Canada.

Le communiqué de la douane américaine a ajouté que l’année dernière, une journée type se traduisait par la confiscation par ses services d’un peu plus de 1.660 kg de drogues aux différents points d’entrée du pays.

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : les 5 infos essentielles de ce samedi 30 mai

adrien

Faute de place, le Texas va réenfouir du pétrole sous terre

adrien

Bientôt un salaire minimum à l’échelle européenne ?

adrien

Air France doit officialiser la suppression de plus de 7.500 postes

adrien

Game of Thrones : les créateurs reviennent (encore) sur l’incident de la tasse de café dans la saison 8

adrien

«#Nous Demain» : le nouveau mouvement lancé par des anciens macronistes

adrien