heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Est-il dangereux de dormir près de son téléphone portable ?

Notez cet article


Devenus nos compagnons du quotidiens et «réclamant» toujours plus notre attention, les smartphones nous accompagnent souvent jusqu’à l’heure du coucher et veillent sur notre sommeil jusqu’à notre réveil.

Selon l’INSV (Institut national du sommeil et de la vigilance), plus d’un Français sur deux n’éteint pas son portable durant la nuit et au moins un sur cinq le laisse en état de fonctionnement. Toutefois, de bonnes habitudes sont à prendre dès la nuit tombée, car les téléphones portables n’aident pas à mieux dormir. 

Avant de dormir, des écrans à bannir

Et les bons gestes commencent avant de fermer les yeux. L’INVS souligne ainsi que «l’exposition à la lumière bleue des écrans stimule fortement les récepteurs de la rétine, envoyant de fait à l’horloge biologique un signal “de jour” qui retarde l’endormissement et induit un retard de phase». Les experts du sommeil précisent que la simple consultation d’un message a des conséquences, puisqu’elle peut entraîner une suppression de la sécrétion de mélatonine, l’hormone qui régule notre cycle veille/sommeil.

Outre les effets de la lumière bleue des écrans, l’INVS rappelle que la consultation des réseaux sociaux et les échanges avec ses amis génèrent une «excitation cognitive», qui va donc contribuer à nous maintenir éveillés. Un problème qui se généralise, notamment chez les jeunes. Huit personnes sur dix âgées de 15 à 24 ans passent en moyenne 1h08 sur un écran avant de fermer les yeux, avance l’institut.

Durant la nuit, le mode avion recommandé

La consultation des écrans avant d’éteindre la lumière a également des répercussions sur nos cycles de sommeil. Les spécialistes parlent ainsi de l’«effet sentinelle». La stimulation du cerveau ne l’aide pas à trouver le repos, même les yeux fermés nous restons sous une forme de veille, à l’affût d’éventuels messages. Et tout ceci chamboule notre horloge interne. Dès lors, les effets de somnolence peuvent apparaître dans la journée. Des conséquences qui toucheraient près d’un tiers des Français.

Pour y remédier, l’INVS recommande d’instaurer un «couvre-feu digital». Au moins une heure avant d’aller dans sa chambre, il est conseillé de mettre les écrans de côté et de favoriser des activités plus calmes, comme la lecture ou écouter de la musique douce. L’idée étant d’apaiser le cerveau trop sollicité. Surtout, il est important de basculer le téléphone en mode avion pour ne pas être tenté de répondre à un message et interrompre ce processus.

L’épineuse question des ondes

Au-delà de la qualité du sommeil impactée, la question des ondes (Wifi, 4G et bientôt 5G) est également débattue par les scientifiques. Toutefois, nombreux sont les Français à se coucher avec leur téléphone posé près du lit, voire caché sous l’oreiller. La nocivité des ondes n’a jamais été clairement établie, mais dans le doute, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) conseille, dans une note d’octobre 2019, d’éloigner les téléphones et de les basculer en mode avion.

Retrouvez toute l’actualité liée à la santé ICI



Source link

Related posts

Où et quand voir les spectacles primés aux Molières ?

adrien

Phase 2 du déconfinement : le retour à la vie d’avant ?

adrien

5 recettes de pâtes simples et délicieuses à réaliser chez soi

adrien