heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Essor du «Mouse-Jacking» : un réseau d’ampleur démantelé par la Police Judiciaire de Lille


11 personnes ont été mises en examen ce vendredi, suspectées d’avoir participé à différents niveaux à un vaste trafic de voitures, du voleur au maquilleur, du revendeur au blanchisseur. Les enquêteurs estiment qu’ils ont fait une centaine de victimes, pour un préjudice évalué à 1,7 millions d’euros.

La technique est invisible, ne cause aucun dégât au véhicule et prend de l’ampleur depuis trois ans : le «mouse-jacking». Traduisez vol par piratage électronique. Alors qu’il y a encore peu de temps, une clef de contact et une alarme pouvaient mettre en échec un voleur, le développement des ouvertures sans contact des véhicules facilite la tâche de certains malfaiteurs, pour peu qu’ils aient investi dans le matériel informatique adéquat.

Le voleur s’approche de la voiture avec ce système électronique qui décrypte le signal émis par la voiture et le reproduit, permettant ainsi d’ouvrir la portière. Ensuite, il n’y a plus qu’à démarrer, puisque ce type de technologie s’accompagne la plupart du temps d’un démarrage du véhicule sans clef classique, mais simplement en appuyant sur un bouton. Cette semaine, c’est toute une filière basée sur ce type de vol qui vient d’être démantelée, avec une enquête rondement menée puisqu’elle a débuté au mois d’août dernier.

Une enquête minutieuse

En moins de trois mois, une quinzaine de policiers de la Police judiciaire et de la BRI de Lille ont mis au jour une équipe structurée et très active de malfaiteurs agissants en bande organisée pour voler et revendre des véhicules haut de gamme stationnés dans la rue. BMW, Audi, Fiat, Renault, PSA, au total les enquêteurs attribuent à cette équipe plus de 90 vols, pour un préjudice d’1,7 millions d’euros. «C’est la première affaire de «mouse-jacking» de cette ampleur sur ce secteur», souligne une source proche du dossier contactée par CNEWS. «Il est rare de démanteler toute la filière, du voleur au suspect de blanchiment», poursuit-on de même source : «Les faits pris isolément auraient pu passer inaperçu, mais le travail sur plusieurs départements, a permis d’en révéler l’ampleur et de faire tomber la totalité du réseau.»

Faits diversDunkerque : un commando séquestre l’équipage d’un navire immobilisé pour trafic de drogue

Parmi les 11 personnes arrêtées le 11 octobre et mises en examen ce vendredi, chacun est suspecté d’avoir eu un rôle bien défini dans ce trafic. Il y avait les voleurs, quatre hommes et trois femmes soupçonnés de s’être chargés des repérages, des vols dans les Hauts-de-France et du convoyage des véhicules. Viennent ensuite deux mécaniciens opérant dans un garage du Nord et un autre dans le Pas-de-Calais, où ils sont suspectés d’avoir maquillé les voitures volées pour les revendre en Normandie, en Nouvelle-Aquitaine et même en Belgique, soit à d’autres délinquants, soit à des clients de bonne foi qui n’y voyaient que du feu. En effet, les individus avaient pris soin au préalable notamment de refrapper le numéro de châssis et d’obtenir une nouvelle carte grise.

Des suspects connus de la police

Dernier maillon de la chaîne de trafiquants : un couple établi en Gironde, soupçonné de blanchir l’argent des ventes via plusieurs SCI. En perquisitions, 12 véhicules volés ont été saisis, ainsi que 50 000 euros en espèces et des objets de luxe. Les policiers ont aussi mis la main sur plusieurs appareils électroniques permettant de démarrer et reprogrammer les véhicules volés. Signe de la dangerosité de l’équipe, deux armes d’épaules et deux armes de poing ont également été découvertes. Les 11 suspects âgés de 18 à 39 ans étaient tous déjà connus de la police pour des faits de petite et moyenne délinquance : vol, vol aggravé, violences avec arme, recel. Dans le groupe où tous étaient très complémentaires, un homme de 27 ans vivant à Roubaix faisait figure de leader. Tous ont été mis en examen, notamment pour association de malfaiteurs et vol, recel ou blanchiment selon leurs rôles présumés.



Source link

Autres articles à lire

Déconfinement : les cinémas et casinos rouvrent ce lundi, les stades le 11 juillet

adrien

Immeuble effondré en Floride : ce que l’on sait

adrien

Vaccination, cours à distance, fermeture de classes … Quel protocole sanitaire dans les écoles ?

adrien

roman : pourquoi il faut lire «Le cœur et le chaos» de Jennifer Murzeau

adrien

LR : les candidats ont affiché leurs ambitions devant les responsables du parti

adrien

«Noël», «Maria»… La Commission européenne déconseille l’usage de certains mots et créer la polémique

adrien