heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Eric Zemmour dévoile plusieurs mesures de soutien aux commerçants


Deux jours après ses voeux remarqués à la presse, Éric Zemmour a adressé ce mercredi un discours à l’attention des commerçants, annonçant plusieurs mesures de son programme politique pour les soutenir.

Dans une vidéo diffusée sur sa chaîne YouTube, le candidat de Reconquête! a souhaité s’adresser aux commerçants à l’occasion du début de la période des soldes, et souhaité dénoncer l’«injustice» dont ils seraient victimes. «Pour moi, il n’y a pas de petits commerçants, tous les commerces sont essentiels». «On devrait leur dédier une fête nationale», pour saluer leur courage et leur travail, a avancé Eric Zemmour.

Dénonçant une politique qui favoriserait les grandes surfaces et les géants de l’industrie, au détriment des centres-villes et commerces de proximité, le candidat a alors énuméré plusieurs mesures de son programme pour les aider.

Il a notamment annoncé qu’il souhaitait baisser à 15% l’impôt sur les sociétés des petites et moyennes entreprises, pour des bénéfices allant jusqu’à 300.000 euros, aujourd’hui compris entre 15% et 33% en fonction du chiffre d’affaires et des bénéfices.

Des droits de donation et de succession supprimés

S’il est élu président de la République, Eric Zemmour souhaite la suppression pure et simple des droits de donation et de succession pour la transmission des entreprises familiales, qui selon lui bénéficierait surtout aux petits commerces des centres-villes.

Un sujet sur lequel nombre de candidats à la présidentielle se sont déjà positionnés, les candidats à droite de l’échiquier politique plutôt favorables à un allègement des droits de succession, et ceux de gauche penchant plutôt pour un renforcement.

L’ancien polémiste souhaite également interdire la construction de zones commerciales et grandes surfaces à l’entrée des villes, pour favoriser les boutiques et artisans situés au centre des villages et des villes moyennes, et simplifier l’embauche des vendeurs dans ces petites entreprises.

«Il est temps qu’un président se dresse devant le ministère des Finances et lui donne l’ordre d’arrêter immédiatement d’emmerder des commerçants, a-t-il ajouté, car les commerçants, eux, n’emmerdent personne», reprenant ainsi une fois de plus la formule polémique d’Emmanuel Macron. Un discours également marqué par la critique des «puissants», de Paris, des «politiciens professionnels», desquels il affirme ne pas faire partie. 



Source link

Autres articles à lire

La vidéo d’un migrant pleurant dans les bras d’une humanitaire fait le tour du monde

adrien

La semaine de Philippe Labro : le courage d’un héros, la rage d’un champion

adrien

DIRECT – Coronavirus : Emmanuel Macron diagnostiqué positif au Covid-19

adrien

Le groupe Alphabet (Google) a triplé ses bénéfices

adrien

La Chine construit une base de données ADN géante en collectant le sang de millions d’hommes

adrien

Sur la Côte d’Azur, un projet de maison de vacances pour les enfants malades est à l’arrêt… à cause d’une taxe

adrien