heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Equipe de France : Didier Deschamps a-t-il déjà trouvé son équipe pour l’Euro ?


Une équipe est-elle née à Lisbonne ? A sept mois de l’Euro, le succès convaincant des Bleus au Portugal (0-1) a sans doute permis à Didier Deschamps d’avoir trouvé son onze pour le Championnat d’Europe. A une ou deux exceptions.

Trois jours après la claque reçue contre la Finlande (0-2), seulement 55e au classement Fifa, le sélectionneur tricolore a pu aligner la majeure partie de ses cadres. Et la différence a été flagrante avec la prestation réalisée face au pays nordiste. Les champions du monde, avec sept titulaires de la finale russe au coup d’envoi, ont rendu l’une de leur meilleure copie depuis leur sacre. Au coup de sifflet final, Raphaël Varane a même parlé de «match référence». «On va pouvoir s’appuyer sur ça pour se projeter vers les prochaines échéances», a ajouté le défenseur du Real Madrid.

La plus importante, c’est l’Euro en juin prochain. Et Didier Deschamps pourrait être tenter de s’appuyer en grande partie sur les hommes qui ont brillé dans la nuit de la capitale portugaise. Si les habituels titulaires ont confirmé leur statut, les autres ont marqué des points précieux. C’est le cas de Presnel Kimpembe. Préféré à Clement Lenglet, qui connait un coup de moins bien en club comme en sélection, le défenseur parisien a été solide et tranchant dans les duels. Il a également déterminant avec plusieurs sauvetages décisifs, notamment devant Cristiano Ronaldo encore muet contre l’équipe de France. Sa complémentarité avec Varane devrait lui permettre de s’installer dans la défense tricolore aux côtés aussi de Benjamin Pavard et Lucas Hernandez.

Dans l’entrejeu, Adrien Rabiot a été tout aussi convaincant. En quête d’un remplaçant à Blaise Matuidi, éloigné de la sélection depuis son départ à l’Inter Miami en MLS, pour accompagne Paul Pogba et N’Golo Kanté, Deschamps semble avoir mis la main dessus avec le joueur de la Juventus Turin. Si le patron des Bleus n’a pas oublié son refus d’être réserviste au Mondial 2018, il n’a pas manqué de vanter les qualités de l’ancien parisien. «Il est plus consistant dans tout. Dans le volume, l’agressivité, dans les duels, il s’impose», a-t-il insisté.

De son côté, le «Duc» apparaît enfin épanoui à 25 ans. «Le fait d’avoir changé d’environnement, de club, de pays : tout ça, ça fait grandir», a assuré Rabiot, déterminé à conserver sa place. «Je ne lâcherai cette place pour rien au monde : je n’ai pas envie de sortir de ce groupe», a-t-il lancé. Il ne tient qu’à lui de poursuivre sur cette lancée.

L’une des rares places vacantes est en attaque, où Antoine Griezmann et Kylian Mbappé, blessé et absent face au Portugal, restent incontournables. Elle devrait se jouer entre Kingsley Coman, Anthony Martial et Olivier Giroud. Deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus, Giroud ne joue plus à Chelsea. Une absence de temps de jeu qui risque de lui être préjudiciable et qui l’oblige à trouver un nouveau point de chute au mercato d’hiver.

L’oncle d’Antoine Griezmann a à son tour fustigé l’attitude de Lionel Messi.

Si sa situation venait à perdurer, elle pourrait faire les affaires de Martial, plus en vue que Coman contre les Champions d’Europe. Le Mancunien s’est créé plusieurs occasions franches, mais il a péché dans la finition. «Je suis un peu malheureux pour lui car il n’a pas été récompensé par un but, mais il est très intéressant», a souligné Didier Deschamps. Suffisant pour s’installer ? Le match avec Olivier Giroud est en tout cas lancé.

Retrouvez toute l’actualité du football ICI



Source link

Autres articles à lire

Découvrez le parcours du Tour de France 2020

adrien

Virevolte : des parfums féminins naturels, végan et français

adrien

qu’est-ce que l’«Académie du climat» inaugurée ce lundi ?

adrien

Ligue des champions : Sans ses stars, le PSG en danger à Leipzig ?

adrien

Pilules, préservatifs, avortement : les tabous sexuels tombent timidement au Vietnam

adrien

Le nouveau polar d’Olivier Bal

adrien