heureux-qui.com
Image default
Fil Info

«Enorme», «Police», «Ema» : voici les 3 films à voir ce mercredi 2 septembre


La comédie désopilante «Enorme» avec Marina Foïs et Jonathan Cohen, le thriller «Police» servi par un trio d’acteurs convaincants, et le drame chilien «Ema»… Voici les trois longs-métrages à découvrir au cinéma à partir de ce mercredi 2 septembre.

«Enorme», de Sophie Letourneur

Maman malgré elle. Claire (Marina Foïs) est une pianiste renommée qui parcourt le monde, enchaîne concerts et dîners mondains sans grand entrain, et n’est que spectatrice de sa vie. Son mari Frédéric (Jonathan Cohen) affiche au contraire un optimisme déconcertant – voire agaçant – et assure toutes les tâches, allant jusqu’à outrepasser ses droits et remplacer la pilule de sa femme par une sucrette. Une grossesse plus ou moins désirée qui donne lieu à une inversion des rôles au sein du couple, et à des situations absurdes et grotesques. Pour son quatrième long-métrage, Sophie Letourneur, qui a fait appel à des vraies sages-femmes pour une vision quasi-documentaire, signe une comédie atypique qui se moque des clichés et égratigne la maternité. Tout au long du film, Claire n’aura qu’une obsession, celle de se débarrasser au plus vite de ce fardeau pour reprendre sa passion sans son ventre énorme et encombrant.

«Police», d’Anne Fontaine

Derrière l’uniforme de flic se cachent des femmes et des hommes ordinaires confrontés à la misère humaine, entre maris violents, dealers et mères qui mettent leurs enfants au congélateur pour leur donner «une bonne leçon». Parmi eux, Aristide (Omar Sy), blagueur «pas domesticable», Erik (Grégory Gadebois), alcoolique désabusé, et Virginie (Virginie Efira) en pleine crise conjugale, sont les protagonistes du nouveau film d’Anne Fontaine, Police. Ces agents à fleur de peau sont sommés de reconduire un immigré (Payman Maadi) à la frontière. Mais Virginie découvre qu’il risque de mourir une fois rentré dans son pays. Doivent-ils ou non transgresser la loi et sauver cet étranger ? Cette question va les hanter pendant leur périple en voiture. Si elle rend compte de la difficulté du métier – sans prendre parti -, la cinéaste se concentre davantage sur les histoires personnelles et les failles de ces policiers, en filmant par exemple la même scène sous trois angles différents pour démontrer toute la complexité de l’âme. Une nuit riche en émotions qui changera ces êtres à jamais. 

«Ema», de Pablo Larrain

Un couple dans la tourmente. Ema (Mariana Di Girolamo) est une danseuse de reggaeton mariée au chorégraphe Gaston (Gael Garcia Bernal), de douze ans son aîné, qui dirige la compagnie. Ensemble, ils ont décidé, après un terrible incident, de rendre aux services sociaux l’enfant qu’ils avaient adopté. Un acte qui amorce un changement de vie pour Ema. Après «Jackie» où il s’intéressait à la part sombre de l’épouse du président américain John Fitzgerald Kennedy, le réalisateur chilien Pablo Larrain signe un nouveau portrait de femme tiraillée entre son désir de liberté et son envie de maternité. Ce drame où les lance-flammes dansent et virevoltent comme les corps, a remporté le prix Unimed à la Mostra de Venise l’an dernier. 

Retrouvez toute l’actualité cinéma ICI



Source link

Autres articles à lire

Les mangas les plus attendus de 2022

adrien

Absolutely Funny : une programmation spéciale humour british du 18 au 24 janvier sur Canal+Séries

adrien

Vaste incendie en cours dans les Bouches-du-Rhône, 1.300 pompiers mobilisés

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : des fermetures de classes après l’identification d’un seul cas de Covid en maternelle

adrien

«Noël», «Maria»… La Commission européenne déconseille l’usage de certains mots et créer la polémique

adrien

Tourisme : cinq guides pour voyager en France à pied, en van, à vélo ou avec son pass Navigo

adrien