heureux-qui.com
Image default
Fil Info

«Dry January» : Tout savoir sur le mois sans alcool


Pour la deuxième année consécutive, le «Dry January» ou «défi de Janvier» invite les Français à faire une pause dans leur consommation d’alcool. Pour les associations qui soutiennent l’évènement, cette année est un peu particulière avec le contexte sanitaire.

« Si notre sociabilité est réduite, de nombreuses occasions de boire de l’alcool disparaissent. Mais à l’inverse, le premier confinement a également montré son impact sur la consommation d’alcool, avec une augmentation conséquente pour certains d’entre nous » explique la Société Française d’alcoologie dans un communiqué publié fin décembre. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle édition.

Qui est à l’initiative de ce mouvement ?

Organisée depuis 2013 par l’organisation Alcohol Change UK, en Grande-Bretagne, où elle est largement suivie, cette expérience se popularise de plus en plus à travers le monde. Dans l’Hexagone, ce mouvement, baptisé #LeDéfiDeJanvier, a été adapté par une vingtaine d’associations et de réseaux nationaux.

Parmi eux, on retrouve notamment le Fonds Actions Addictions, des associations d’addictologues (SFA, FFA et ANPAA…), la Ligue contre le cancer, ainsi que des associations de patients, d’usagers de la santé, d’étudiants (France Assos Santé, Aides, France patients experts, la Fage …) et de lutte contre les addictions en entreprise (Adixio).

Selon les autorités russes, il est recommandé de ne pas boire d’alcool les deux semaines précédant la première injection, puis les 42 jours suivant.

Pourquoi relever UN TEL défi ?

Ces derniers invitent les consommateurs à arrêter ou réduire leur consommation d’alcool du 1er au 31 janvier, «pour donner du répit à votre corps (et votre porte-monnaie)». Contrairement au «Mois sans tabac», qui est organisé par les pouvoirs publics tous les ans en novembre, l’objectif n’est pas d’arrêter définitivement, mais de faire une pause pour étudier la place qu’occupe l’alcool dans notre quotidien et notre sociabilité. Est-ce que l’on boit par plaisir ou par incitation ?

Les organisateurs mettent également en avant les nombreux avantages procurés par le #LeDéfiDeJanvier. Parmi les bénéfices prouvés : la perte de poids, une meilleure qualité de sommeil, un regain d’énergie, une peau fraiche et plus belle, une meilleure concentration et, à terme, une consommation d’alcool mieux maîtrisée.

Comment réussir son mois sans alcool ?

Pour aider tous ceux qui souhaitent se lancer dans le Défi de janvier, un site a été mis en place avec de nombreux conseils. Une appli gratuite est également disponible cette année. Elle permet de suivre sa consommation ou plutôt sa non-consommation d’alcool et fait un peu office de coach.

Les associations participantes rappellent que la consommation d’alcool est à l’origine de nombreuses maladies, comme les cancers et les maladies vasculaires, et tue 41.000 personnes par an en France, ce qui représente 7% de la mortalité dans le pays, selon le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).

Retrouvez ici toute l’actualité Santé



Source link

Autres articles à lire

Les jeux vidéo les plus attendus de 2021

adrien

Vente OM : qui est Mohamed Ayachi Ajroudi, au cœur du projet de rachat avec Mourad Boudjellal ?

adrien

Edouard Philippe lance officiellement son nouveau parti, une initiative qui divise chez LREM

adrien

DIRECT – Coronavirus : envolée des cas, la France touchée de plein fouet par la deuxième vague

adrien

Paris : 3 blessés graves après un accident de trottinette

adrien

Karabakh : les combats s’intensifient

adrien