heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Donald Trump reprend les briefings sur le coronavirus : à quoi faut-il s’attendre ?


Une manière de relancer sa campagne ? Alors que le coronavirus aux Etats-Unis continue de faire des ravages, avec près de 4 millions de cas recensés depuis le début de l’épidémie, Donald Trump va reprendre ses briefings réguliers sur la maladie dans les prochains jours.

Après plusieurs semaines pendant lesquelles il prenait la parole pour donner les avancées de la lutte contre le Covid-19, le président américain avait stoppé l’exercice aux alentours de mai. Cela correspondait à une chute du nombre de cas, et lui permettait de montrer au public que le pire était bel et bien passé. Mais depuis, le nombre de malades et de morts à recommencer à grimper, pour dépasser les 140.000 décès le 18 juillet dernier. 

En chute libre dans les sondages, en difficulté suite à des révélations qui viennent d’un ancien conseiller et de sa nièce, moqué après son meeting raté à Tulsa (Oklahoma), Donald Trump souhaite donc reprendre la main dans cette campagne avant les élections du 3 novembre prochain. Sans possibilités d’organiser de meeting (le dernier dans le New Hampshire a été annulé), s’afficher dans les médias de manière quotidienne ou presque peut en effet lui permettre de remobiliser sa base. 

D’autant que le pensionnaire de la Maison Blanche n’hésite pas dans ces rendez-vous à utiliser les armes qui ont fait son succès au fil du temps : les invectives et les informations partiellement ou totalement incorrectes. En avril dernier, il avait par exemple sous-entendu que boire de l’eau de javel pourrait aider à combattre le Covid-19. 

Vers un adoucissement ?

Sa dernière interview sur Fox News le 18 juillet a également montré qu’il n’hésiterait pas à maintenir des propos erronés même s’il est contredit. Face à Chris Wallace, il a par exemple assuré que les Etats-Unis avaient le meilleur taux de décès au monde face au coronavirus, et que Joe Biden avait déclaré vouloir diminuer les fonds de la police. Deux affirmations fausses, qu’il n’a d’ailleurs pas été en mesure de prouver malgré des documents fournis par son équipe de campagne. 

Un élément peut cependant laisser croire que des choses ont évolué depuis sa dernière prise de parole. En effet, Donald Trump refusait de s’afficher un masque sur le visage ces derniers mois, même dans les lieux où il était obligatoire. Or, cela a récemment changé, notamment sur les réseaux sociaux. Ce 20 juillet, il a notamment posté une photo de lui alors qu’il en portait un, déclarant : «beaucoup de personnes disent qu’il est patriotique de porter un masque quand vous ne pouvez pas pratiquer la distanciation sociale. Il n’y a personne de plus patriotique que moi, votre président favori.»  

Un léger adoucissement de sa ligne, qui ne l’empêche cependant pas d’assurer que son administration a fait «un très bon travail», et que relancer l’économie doit être la priorité absolue des Etats-Unis. L’équilibre est donc encore à trouver, alors que Donald Trump est largement mené par Joe Biden dans une majorité d’Etats, y compris ceux destinés à décider du sort de l’élection. «Je ne perds pas. Ce sont des faux sondages, ils étaient déjà faux en 2016», assure-t-il. Il est certain qu’à plus de 100 jours du scrutin, beaucoup de choses peuvent encore changer, et le traitement de l’épidémie sera certainement l’un des facteurs décisifs. 

Retrouvez toute l’actualité des Etats-Unis ICI





Source link

Autres articles à lire

10 séries animées pour adultes à voir sur MyCanal

adrien

Régimes vegan, végétarien, végétalien, pescetarien : quelles différences ?

adrien

Les 5 bienfaits étonnants de l’eau des pâtes

adrien

Théâtre : les têtes d’affiche et créations qui vont faire la rentrée à Paris

adrien

Les Français seront deux fois moins nombreux lors des repas de Noël, selon un sondage

adrien

Couvre-feu : Faut-il toujours avoir une attestation de déplacement même si on a une attestation employeur ?

adrien