heureux-qui.com
Fil Info

Disparition d’Estelle Mouzin : les recherches vont reprendre après des révélations de l’ex-femme de Michel Fourniret

Notez cet article


Un coup de théâtre. Monique Olivier, l’ex-épouse du tueur en série Michel Fourniret, a reconnu avoir joué un rôle dans la séquestration d’Estelle Mouzin dans les Ardennes, a-t-on appris de sources concordantes ce lundi 5 avril, confirmant une information de franceinfo. De nouvelles fouilles devraient reprendre «ce mardi ou mercredi».

Cette révélation a été relayée à la presse par Didier Seban, l’un des avocats d’Eric Mouzin, le père de la fillette.

Selon ses déclarations, Monique Olivier n’était pas en Seine-et-Marne (département où Estelle Mouzin a été enlevée, NDLR) mais était présente au moment où la fillette était dans les Ardennes, vivante».

«Ce sont des déclarations que Monique Olivier n’avait pas faites jusque-là et que Michel Fourniret n’avait pas faites non plus», a insisté auprès de franceinfo Maître Seban. «Avec ces individus-là, il n’y a que les faits et les éléments de preuve qui ont un sens. Ce qu’ils vous racontent…», a de son côté réagi, très prudent, Eric Mouzin, le père d’Estelle, auprès de l’Agence France-Presse.

Pour rappel, en mars 2020, Michel Fourniret, alors âgé de 78 ans et en proie à des problèmes de mémoire, avait fini par avouer, à sa manière, sa responsabilité dans l’affaire Estelle Mouzin. «Je reconnais là un être qui n’est plus là par ma faute», avait-il ainsi lancé à la juge d’instruction Sabine Kheris.

«L’ogre des Ardennes» avait aussi estimé «pertinent» le fait que le corps de la fillette puisse être dans l’une de ses anciennes propriétés.

Des fouilles doivent reprendre «mardi ou mercredi»

La suite des investigations s’était ensuite concentrée sur le village de Rumel, dans les Ardennes, situé près de la commune de Ville-sur-Lumes, où, selon Monique Olivier, son ex-époux avait, dans une maison appartenant à sa sœur, séquestré, violé et tué Estelle Mouzin.

C’est dans les terres alentours que, vendredi dernier, les enquêteurs ont conclu une nouvelle opération de recherches qu’ils menaient pour retrouver le corps d’Estelle Mouzin disparue à 9 ans le 9 janvier 2003 alors qu’elle rentrait de l’école à Guermantes (Seine-et-Marne).

La veille, Monique Olivier avait de nouveau été auditionnée dans le cadre de ces nouvelles fouilles et c’est au cours  de cette nouvelle audition qu’elle a fait sa révélation. «En précisant sa participation et son rôle, elle a ainsi orienté les enquêteurs vers un lieu qui va être fouillé dans les jours qui viennent», a ajouté Maître Seban.

Des fouilles qui devraient reprendre «ce mardi ou mercredi», selon une source proche de l’enquête, avec l’espoir de retrouver – enfin – le corps d’Estelle.



Source link

Autres articles à lire

Lyon : la justice rejette les recours contre les menus sans viande à la cantine

adrien

«Les dessous des Chandelles» : Valérie Hervo lève le voile sur sa difficile reconstruction dans un ouvrage poignant

adrien

Roland-Garros 2020 : Fiona Ferro, le bon numéro du tennis tricolore ?

adrien

L’édito de Guillaume Bigot : «Pauvre petite fille riche !»

adrien

Pilules, préservatifs, avortement : les tabous sexuels tombent timidement au Vietnam

adrien

Municipales 2020 : les résultats à Levallois-Perret

adrien