heureux-qui.com
Fil Info

Disney prévoit de licencier 32.000 employés en raison du coronavirus

Notez cet article


La saignée sera encore plus importante que prévue. Disney prévoit de licencier 32.000 employés, principalement dans ses parcs d’attractions, d’ici à la fin du premier semestre 2021, en raison de l’impact du coronavirus. C’est 4.000 de plus que le chiffre qui avait été annoncé par le groupe en septembre dernier.

Cette information figure dans le rapport annuel du géant californien, remis mercredi au gendarme américain de la Bourse (la SEC, Security and exchange commission). La société, qui emploie environ 203.000 personnes dans le monde au 3 octobre (dont 155.000 pour les activités directement liées aux parcs d’attraction), justifie ces coupes dans ses effectifs par «le climat actuel, y compris les impacts du Covid-19 et l’environnement changeant dans lequel nous opérons».

«Nos parcs ont été fermés ou ont pu opérer mais avec une capacité fortement réduite, les croisières et les voyages en groupes ont été suspendus et les magasins fermés pendant une partie importante de l’année», met en avant le groupe. Son parc-phare en Californie est par exemple fermé depuis la mi-mars, et Disneyland Paris a de nouveau fermé ses portes fin novembre, pour la deuxième fois de l’année. Ses parcs en Floride, à Shanghai ou encore à Tokyo sont actuellement ouverts mais avec des restrictions.

D’autres licenciements à venir ?

Disney fait également état d’un «impact négatif» du coronavirus sur ses activités de licences de produits, studios, médias, production de contenus. En raison de la fermeture des cinémas, la sortie en salles du film «Black Widow», qui s’annonçait comme l’un des blockbusters de l’année, a par exemple été repoussée à l’année prochaine, tandis que «Mulan» est, dans la plupart des pays, sorti directement sur le service de streaming Disney+, dont le succès (74 millions d’abonnés) est l’une des rares bonnes nouvelles pour le géant américain.

Ainsi, Disney estime dans son rapport annuel qu’au total, «l’impact net du Covid-19 sur le revenu opérationnel» de son exercice fiscal s’élève à 7,4 milliards de dollars, dont 6,9 milliards uniquement pour les activités liées à ses parcs. Pour atténuer l’impact financier de la crise sanitaire, le numéro un mondial du divertissement prévient qu’il pourrait prendre d’autres mesures, telles que «lever des financements supplémentaires, ne pas accorder de dividendes, réduire les investissements dans les contenus pour la télévision ou le cinéma, ou mettre en oeuvre d’autres réductions d’effectifs ou de mises en congés». Pas moins de 37.000 employés du groupe avaient déjà été mis en congé en raison du Covid-19 au 3 octobre.

Retrouvez toute l’actualité du coronavirus ICI



Source link

Autres articles à lire

Paris : une opération coup de poing pour réquisitionner une école du 16e pour les sans-abri

adrien

Kad Merad remonte sur scène la pièce «Amis», diffusée sur Canal+ en direct ce lundi 15 février

adrien

Remaniement : qui pourrait remplacer Edouard Philippe ?

adrien

DIRECT – Mort de George Floyd : des statues de Christophe Colomb vandalisées à Boston, à Miami et en Virginie

adrien

Equipe de France : Les Bleus lancent leur campagne pour le Mondial 2022

adrien

Le tabac présent dans 9 films français sur 10, déplore la Ligue contre le cancer

adrien