heureux-qui.com
Image default
Fil Info

DIRECT – Second tour des municipales : Anne Hidalgo serait reconduite à Paris avec environ 50% des voix, selon les estimations

Notez cet article


Les électeurs de 4.820 communes ont voté, ce dimanche 28 juin, pour le second tour des élections municipales, organisé avec des précautions sanitaires exceptionnelles trois mois et demi après le premier tour. Découvrez les résultats de cette soirée électorale.

Retrouvez tous les résultats, ville par ville ICI

> Une forte abstention. Pour ce second tour, le taux d’abstention est une nouvelle fois  très élevé, atteignant 65,33%, selon les dernières estimations à 18 heures.

> Le Premier ministre Edouard Philippe a remporté dimanche les élections municipales au Havre avec 58,83% des voix face au député PCF Jean-Paul Lecoq

> Le scrutin a été à nouveau reporté en Guyane, en raison de l’épidémie de coronavirus.

21h56

A Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), la maire LR Maryse Joissains-Masini (LR) est rééelue.

Sans surprise, la maire LR Maryse Joissains-Masini est réélue avec 45, 53% des voix, devant la candidate LREM Anne-Laurence Petel (35,12%), et Marc Pena, soutenu par une liste d’Union de la gauche (24, 34%).

21h55

Le maire Jean-Luc Moudenc (LR-LREM) arrive en tête à Toulouse au second tour des municipales, avec 51,6% des voix, devant la liste de gauche d’Antoine Maurice (48,4%), selon l’institut de sondage Ipsos Sopra Steria.

Le maire LR et macron-compatible sortant devrait ainsi être reconduit à la tête de la 4e ville de France, après un duel très serré avec son rival écologiste, qui emmenait une union des gauches associant Insoumis, communistes, socialistes et radicaux de gauche à un noyau citoyen.

21h54

A Quimper (Finistère), la candidate socialiste Isabelle Assih remporte les élections municipales, avec 51,24% devant le maire sortant DVD Ludovic Jolivet, qui récolte 39,53% des voix. 

La candidate LREM Annaïg Le Meur arrive troisième avec 9, 22% des voix. C’est la première femme à diriger la ville de Quimper.

21h53

Le maire sortant de Nice Christian Estrosi (Les Républicains) a revendiqué dimanche soir la victoire dans sa ville, où il assure avoir “largement” devancé la liste Nice écologique et le Rassemblement national.

“Au terme de ce second tour, il me revient de proclamer les résultats quasi définitifs (…). La liste que j’avais l’honneur de conduire arrive largement en tête avec 59,3%” des suffrages exprimés”, a-t-il annoncé sur le parvis de la mairie.

Selon M. Estrosi, la liste Nice Ecologique a réalisé 19,4% et celle du Rassemblement National 21,3%. La participation s’est limitée à 27,8%.

21h48

21h47

21h46

Le socialiste Nicolas Mayer-Rossignol, qui avait trouvé un accord avec l’écologiste Jean-Michel Bérégovoy pour le deuxième tour de l’élection municipale, a été facilement élu dimanche à Rouen, ville marquée par l’accident industriel Lubrizol en septembre 2019.

Dans cette ville industrielle, l’une des plus polluées de France, M. Mayer-Rossignol, ancien président de la région Haute-Normandie, a récolté plus de 67% des voix, loin devant son adversaire Jean-François Bures (divers droite, 33%).

M. Mayer-Rossignol, 43 ans, succède au socialiste Yvon Robert (PS), 70 ans, qui ne se représentait pas. L’abstention a aussi été forte dans la préfecture de Seine-Maritime avec 70%.

21h45

A Lourdes (Hautes-Pyrénées) , le candidat Thierry Lavit (DVG) remporte 59, 77% des suffrages, devant le candidat Sylvain Peretto (DIV) qui fait 40, 22%.

21h44

Michèle Rubirola, à la tête d’une coalition de gauche, arrive largement en tête à Marseille devant la candidate LR Martine Vassal, selon une estimation Harris Interactive Epoka.

La candidate écologiste recueille 39,9% des voix, devant Martine Vassal (29,8%) et le candidat du Rassemblement national Stéphane Ravier (19,8%), selon cette estimation pour TF1-LCI et RTL.

Bruno Gilles, dissident LR, recueille 6,2%, Samia Ghali (DVG) 2,7% et Yvon Berland (LREM-UDI) 1,6%.

21h33

A Périgueux, Delphine Labails (PS) est élue maire de Périgueux avec 40, 56% des voix, devant le maire sortant Antoine Audi (LR), qui obtient 30, 46% des suffrages. Elle est la première femme à devenir maire de la ville.

Soutenue par la gauche, les écologistes et le parti communiste, la candidate de 45 ans avait déjà l’expérience des mandats périgourdins après avoir été première adjointe de la ville de 2008 à 2014.

La nouvelle maire a été élue au terme d’une compétition particulièrement serrée lors d’un premier tour où s’affrontaient huit listes, ce qui a donné lieu à des alliances inattendues.

21h30

A Albi, la maire sortante Stéphanie Guiraud-Chaumeil (DVD) est réelue avec 49, 94% des voix, devant le collectif Albi vert Albi mené par Nathalie Ferrand-Lefranc (UG), et le candidat du Rassemblement national Frédéric Cabrolier (10,16%).

21h29

L’écologiste Pierre Hurmic devance d’une courte tête le maire sortant LR Nicolas Florian, soutenu par LREM, lors des municipales dimanche à Bordeaux, selon deux estimations.

Après 73 ans d’élections de maires de droite dès le premier tour, l’écologiste, soutenu notamment par le PS et le PCF, s’impose avec entre 45,6 et 46,8% devant Florian (43,2-44,6%), considéré comme Macron-compatible, selon Harris Interactive et Ipsos-Sopra Steria.

En troisième position, Philippe Poutou (NPA) recueille un peu moins de 10% des voix.

21h28

L’écologiste Grégory Doucet arrive largement en tête à Lyon avec plus de 50% des voix et plus de 20 points d’avance sur ses adversaires, selon trois instituts de sondage.

A la tête d’une coalition EELV-PS-PCF-LFI, il recueille 53,5% des voix, devant Yann Cucherat (DVC-LR) 30,5% et Georges Képénékian (LREM diss, PRG) 16%, selon Ipsos Sopra Steria pour France Télévisions/Radio France/les Chaînes Parlementaires. Doucet rassemble 50,8%, Cuchera 31,4% et Képénikian 17,8% pour Harris Interactive avec TF1-LCI et RTL.

L’écologiste recueille 52,6%, Yann Cuchera 29,7% et Georges Képénékian 17,7% pour Elabe Berger Levrault avec BFMTV et Le Parisien.

21h21

A Forbach , Alexandre Cassaro (UC) devient maire à 31 ans, grâce à une liste soutenue par le Parti socialiste et La République en Marche. Il obtient 35, 24% des voix, devant Eric Diligent (DVD), qui récolte 29, 81% des voix. Alexandre Cassaro était soutenu par le maire sortant Laurent Kalinowski (PS).

21h18

21h17

A Brest, François Cuillandre est réélu avec 49,69% des voix, devant la candidate LR Bernadette Malgorn (36,27% des voix) et le candidat En Marche Marc Coatanéa (13, 89% des voix). François Cuillandre, 65 ans, a été mis en examen pour recel d’abus de confiance, au mois d’octobre 2019.

21h16

A Alençon, Joaquim Pueyo (DVG) est élu avec 42, 90% des voix. Sophia Douvry (LR) est en deuxième position avec 24, 58% des voix, devant le maire sortant Emmanuel Darcissac (LREM). Joaquim Pueyo était député de la première circonscription de l’Orne et Vice-président de la Commission de la Défense nationale et des forces armées.

21h08

Le socialiste Mathieu Klein, 44 ans, a revendiqué sa victoire au soir du second tour des municipales dimanche à Nancy, devançant le radical sortant Laurent Hénart et devenant le premier maire de gauche de cette ville détenue depuis 73 ans par la droite modérée.

“L’émotion est vraiment très forte, c’est une victoire qui pour moi représente une immense responsabilité et je la mesure”, a déclaré sur France bleu sud Lorraine Mathieu Klein qui l’emporterait avec 54,3 à 55,2% des voix face à M. Hénart, selon des estimations.

21h04

Romain Lopez, ancien attaché parlementaire de Marion Maréchal et soutenu par le RN, a revendiqué auprès de l’AFP une large victoire dimanche à Moissac, une commune agricole du Tarn-et-Garonne historiquement ancrée à gauche mais divisée par la présence de saisonniers roms bulgares.

Ce trentenaire originaire de Moissac, qui menait une liste sans étiquette, a affirmé avoir recueilli 62% des voix, après son score de 47% au 1er tour, face à Estelle Hemmami, une enseignante de 45 ans qui menait une “liste citoyenne”.

21h02

A Montélimar, le candidat divers-droite Julien Cornillet l’emporte avec 46, 78% des voix, devant Catherine Coutard (UG), qui obtient 28,16% des voix et le maire sortant Franck Reynier (MR), qui ne récolte que 25,05% des voix.

20h56

20h53

La maire sortante (LR) de Mulhouse (Haut-Rhin) Michèle Lutz a été élue dimanche dans cette ville durement touchée par le coronavirus, devançant largement à l’issue d’une quadrangulaire l’écologiste Loïc Minery (38,60% contre 27,22%) lors d’un scrutin marqué par une abstention record dépassant les 75%.

“Le résultat du vote des Mulhousiens en faveur de mon équipe est clair et sans appel”, a indiqué dans un communiqué Mme Lutz, qui avait remplacé en novembre 2017 Jean Rottner, parti présider la Région Grand Est. “Avoir trois mois entre deux tours restera un fait totalement inédit. Je ne connais que trop les conditions dans lesquelles s’était déroulé le premier tour où nous étions déjà davantage dans la gestion de crise que dans la campagne électorale”, a-t-elle ajouté. La candidate LREM Lara Million a rassemblé 22,96%, devançant la RN Hélène Ritz (11,19%), dernière de cette quadrangulaire.

20h51

Serge Andrieu (DVG) est réélu maire de Carpentras avec 45, 81% des voix devant Bertrand de la Chesnais (RN), qui obtient 39, 17% des voix.

20h48

20h46 

Le député RN du Pas-de-Calais Ludovic Pajot a remporté dimanche soir l’élection municipale de Bruay-la-Buissière, commune de 22.000 habitants de l’ex-bassin minier, a annoncé Marine Le Pen à l’AFP.

Député de la 10e circonscription et conseiller régional, Ludovic Pajot, 26 ans, l’emporterait avec 51% à 52% des voix devant Bernard Caillau (ex-PS) au terme de cette élection où la gauche était partie désunie, selon une autre source RN.

20h44

Le maire sortant Stéphane Le Foll (PS-EELV) est réelu au Mans avec 63,14 % des voix, devant Marietta Karamanli (DVG) qui récolte 36, 85% des voix.

20h43

A Lorient, le candidat divers droite Fabrice Loher l’a emporté au 2e tour des municipales à Lorient, fief du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, et ville dirigée par les socialistes depuis 1965. Chef de l’opposition au conseil municipal, M. Loher est arrivé en tête d’une quadrangulaire avec 35,34% des voix, passant devant le candidat écologiste Damien Girard (32,83%) qui était arrivé en tête au premier tour avec une liste d’union de la gauche (PS-PCF-EELV). La participation a été très faible avec seulement 36,48% des inscrits, qui se sont déplacés aux urnes.

20h42

Emmanuel Macron a «marqué sa préoccupation pour le faible taux de participation aux élections municipales», qui n’est «pas une très bonne nouvelle», a indiqué l’Elysée à l’AFP, alors que l’abstention s’est élevée à environ 60% au second tour dimanche.

Le chef de l’Etat a par ailleurs appelé son Premier ministre Edouard Philippe pour le féliciter de sa «belle victoire» au Havre et prévoit de le voir «un petit moment en tête-à-tête» lundi matin, avant leur réunion avec les membres de la Convention citoyenne pour le climat, a précisé l’Elysée. L’organisation de cette convention sera la «réponse à la vague verte» enregistrée dimanche, selon la présidence.

20h36

A Belfort, le maire sortant Damien Meslot (LR) est réélu avec 57% des voix, devant Mathilde Nassar (DVG) avec 19,55% et Samia Jaber (DVG) 14,4%.

20h34

Martine Aubry est devancée de peu à Lille par Stéphane Baly (EELV), avec 39% à 39,5% des voix contre 40 à 40,1% au candidat écologiste et autour de 21% à la candidate LREM, selon trois instituts de sondage.

La maire PS sortante recueille 39%, Stéphane Baly 40,1% et Violette Spillebout 20,9%, selon Harris Interactive Epoka pour TFI-LCI. Elle est créditée de 39% également, contre 40% à l’écologiste et 21% à la candidate LREM par Elabe Berger Levrault pour BFMTV et Le Parisien. Selon Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et les Chaînes Parlementaires, Mme Aubry obtient 39,5% des voix contre 40 à M. Baly et 20,5% à la candidate LREM.

20h31

20h27

La candidate EELV Léonore Moncond’huy revendique la victoire à Poitiers.

«C’est confirmé, ma liste Poitiers Collectif remporte la victoire, et c’est massif», a assuré à l’AFP la jeune femme, 30 ans, qui s’est affirmée «particulièrement fière que Poitiers ait fait le choix de l’écologie et de la justice sociale».

Le maire sortant de cette ville de près de 90.000 habitants, Alain Clays, en poste depuis 2008, a reconnu sa défaite auprès de la presse locale, a indiqué un responsable de sa communication. La victoire de la jeune femme empêche non seulement M. Claeys de réaliser un troisième mandat, mais elle met aussi un terme à 43 ans de gestion socialiste — associés aux communistes — sur la capitale poitevine. L

éonore Moncond’huy, déjà conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine, avait été désignée tête de liste aux municipales par une élection sans candidat, lors d’une assemblée citoyenne. Sa liste était soutenue par le Parti communiste, ancien allié du maire sortant, Génération.s, Nouvelle Donne et Génération Ecologie.

20h10

Le candidat du Rassemblement national Louis Aliot l’emporte lors des élections municipales à Perpignan avec 53,1 à 54% des voix, face au maire sortant Jean-Marc Pujol (LR), selon les estimations de trois instituts de sondages.

Louis Aliot recueille 54% des voix selon Ifop Fiducial pour M6 et Sud Radio, 53,3% des voix selon Elabe Berger-Levrault pour BFMTV et Le Parisien, et 53,1% des voix selon Harris Interactive Epoka pour TFI-LCI et RTL.

20h00

Le Premier ministre Edouard Philippe a remporté dimanche les élections municipales au Havre avec 58,83% des voix face au député PCF Jean-Paul Lecoq.

Le taux d’abstention a été de 58% dans cette ville portuaire qui avait basculé à droite en 1995 après trois décennies de maire PCF.

17h00

La participation à 17H00 au second tour des élections municipales dimanche s’établit à 34,67%, soit quatre points en dessous de ce qu’elle était à la même heure au 1er tour le 15 mars (38,77%), selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

La participation est inférieure de près de 18 points à 17H00 à celle du second tour des municipales de 2014 (52,36%), et de près de 20 points par rapport à 2008 (54,45%).

15h36

Ce dimanche, la participation au second tour des élections municipales a encore baissé par rapport au taux d’abstention – déjà historique – enregistré lors du 1er tour en mars. 

Le ministère de l’Intérieur fait état d’un taux de participation à midi de 15,29%, trois points en-dessous de ce qu’elle était à la même heure le 15 mars (18,38%), mais aussi 4,5 points en-dessous de celle du second tour des municipales de 2014 (19,83%), et plus de 8 points de moins par rapport à 2008 (23,68%).

15h31

Kylian Mbappé, l’attaquant du PSG, a voté.

12H32

Emmanuel Macron est arrivé au Touquet pour voter. 

12H01

La participation à midi au second tour des élections municipales dimanche s’établit à 15,29%, trois points en-dessous de ce qu’elle était à la même heure au 1er tour le 15 mars (18,38%), selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

La participation, qui est l’un des enjeux majeurs du scrutin, est inférieure de 4,5 points à midi à celle du second tour des municipales de 2014 (19,83%), et de plus de 8 points par rapport à 2008 (23,68%).

10H17

Ces municipales se tiennent à la veille d’une séquence cruciale pour le président Emmanuel Macron, attendu en fin de matinée dans un bureau de vote du Touquet.

Le chef de l’Etat pourrait, dans les jours qui viennent, procéder à un remaniement et préciser son intention affichée de «se réinventer» pour les deux dernières années de son mandat.

09H28

Plus de 157.000 candidats et 16,5 millions d’électeurs sont concernés par ce scrutin hors normes, avec port du masque obligatoire dans les bureaux de vote, gel hydroalcoolique et priorité aux personnes vulnérables pour voter.

8H53

L’un des enjeux principaux de ce scrutin est la participation, alors que moins d’un électeur sur deux s’était déplacé le 15 mars.

Le suspense est important dans quelques-unes des plus grandes villes -Lyon, Marseille, Toulouse, Montpellier, Strasbourg, … -, tandis qu’au Havre, le Premier ministre Edouard Philippe joue en partie son avenir à Matignon.

08h24

8H01

Les électeurs ont commencé à se rendre dans les bureaux de vote pour le second tour des élections municipales. 

La participation, qui s’était effondrée le 15 mars -44,3% des électeurs s’étaient déplacés, contre 63,5% en 2014- est l’un des enjeux majeurs du scrutin.





Source link

Related posts

«The Voice» 2020 : voici pourquoi Abi va gagner

adrien

Coronavirus : le premier test virologique salivaire est Français et sera commercialisé en juin

adrien

DIRECT Coronavirus : plus de 343.000 morts dans le monde

adrien