heureux-qui.com
Image default
Fil Info

DIRECT Coronavirus : plus de 343.000 morts dans le monde

Notez cet article


Le coronavirus à l’origine de la maladie nommée «Covid-19» et parti de la ville chinoise de Wuhan, s’est désormais répandu sur toute la planète. On dénombre 28.215 morts en France.

> La pandémie a fait plus de 342.295 morts à travers le monde, pour plus de 5,3 millions de cas recensés dans 196 pays et territoires.

> Le dernier bilan en France fait état de 28.215 morts.

> Le second tour des élections municipales sera organisé le 28 juin.

23h27

Signe d’un déconfinement prudent, les New-Yorkais ont pu redécouvrir la plage dimanche, en saluant une météo mitigée qui leur a permis d’éviter les foules tout en profitant d’un grand bol d’air “formidable pour la santé mentale”. 

Pour ce week-end prolongé du Memorial Day, qui marque l’ouverture de la saison estivale américaine, les plages ont rouvert à New York et dans le New Jersey, Etats voisins qui ont été le plus touchés par l’épidémie: à eux deux, ils ont recensé 40% des près de 100.000 morts aux Etats-Unis.

“C’est juste super d’entendre le bruit des vagues. C’est une belle forme de méditation, de pouvoir regarder l’océan, aller dans l’eau”, dit Brittany Neiss, 25 ans, en marchant pieds nus avec son ami sur la plage de Jones Beach, à Long Island. 

Les autorités ont fait “le bon choix” en rouvrant cette plage et beaucoup d’autres, dit-elle. “On a besoin de se sentir… humains, au lieu d’être coincés chez nous”.

A moins d’une heure à l’est de la ville de New York, cette plage de 10 km de long a rouvert à la baignade moyennant une capacité réduite de 50%, et des barrières et avertissements omniprésents pour faire respecter la distanciation sociale. 

21h34

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 343.211 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 19H00 GMT.

Plus de 5.362.160 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 2.079.300 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Depuis le comptage réalisé la veille à 19H00 GMT, 3.441 nouveaux décès et 99.827 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont le Brésil avec 965 nouveaux morts, les Etats-Unis (951) et le Mexique (190).

Les Etats-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 97.430 décès pour 1.633.076 cas. Au moins 361.239 personnes ont été déclarées guéries.

Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont le Royaume-Uni avec 36.793 morts pour 259.559 cas, l’Italie avec 32.785 morts (229.858 cas), l’Espagne avec 28.752 morts (235.772 cas) et la France avec 28.367 morts (182.584 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 80 décès pour 100.000 habitants, suivi par l’Espagne (61), l’Italie (54), le Royaume-Uni (54), et la France (43).

19H47

La baisse du nombre de malades en France touchés gravement par le coronavirus et hospitalisés en réanimation s’est poursuivie dimanche, s’établissant à 1.655 patients, soit 10 de moins en 24 heures, a indiqué la direction générale de la santé dans un communiqué.

Le nombre total de malades en réanimation (toutes causes confondues), qui reflète notamment la pression sur le système hospitalier, “reste élevé” avec 5.600 patients, soit une nombre égal à celui de la veille. S’agissant de la mortalité, la prochaine actualisation des données collectées par Santé Publique France aura lieu lundi, en raison du pont de l’Ascension.

17h31

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a confirmé dimanche son plan de déconfinement progressif avec la réouverture partielle des écoles au 1er juin, après plus de deux mois de confinement pour limiter la propagation du nouveau coronavirus.

Le retour se fera progressivement et par tranches d’âge pour les écoles primaires, concernant d’abord les élèves agés de 4 à 6 ans et de 10 à 11 ans, a précisé M. Johnson lors du point de presse quotidien du gouvernement sur la lutte contre le nouveau coronavirus.

13h15

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 342.295 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 11h00 GMT.

Plus de 5.327.680 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

Parmi ces cas, au moins 2.066.300 sont aujourd’hui considérés comme guéris. Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 97.087 décès pour 1.622.670 cas. Au moins 361.239 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Royaume-Uni avec 36.675 morts pour 257.154 cas, l’Italie avec 32.735 morts (229.327 cas), l’Espagne avec 28.678 morts (235.290 cas) et la France avec 28.332 morts (182.469 cas). La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie a débuté fin décembre, a officiellement dénombré au total 82.974 cas (3 nouveaux entre samedi et dimanche), dont 4.634 décès et 78.261 guérisons.

L’Europe totalisait dimanche à 11h00 GMT 173.551 décès pour 2.014.969 cas, les Etats-Unis et le Canada 103.534 décès (1.706.291 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 39.103 décès (715.568 cas), l’Asie 13.962 décès (439.229 cas), le Moyen-Orient 8.762 décès (335.953 cas), l’Afrique 3.253 décès (107.205 cas) et l’Océanie 130 décès (8.466 cas).

13h01

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a annoncé une exonération de 3 millards d’euros de charges sociales pour des entreprises fortement touchées par la crise sanitaire.

Ce geste financier concernera les entreprises de secteurs particulièrement touchés par les conséquences de la crise sanitaire, comme la restauration, le tourisme, la culture ou le sport, a précisé dimanche le mininstre.

En dehors de ces secteurs, les sociétés ayant vu leurs charges sociales reportées pourront étaler leur paiement sur une période pouvant atteindre 36 mois, a précisé le ministre de l’Action et des Comptes publics lors de l’émission Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

Il a également indiqué que la dette française sera sans doute supérieure à 115% du PIB en fin d’année.

Le ministre s’est toutefois refusé à donner une estimation plus précise : “ce sont des choses trop importantes pour pouvoir faire des commentaires avec le doigt mouillé”, a-t-il dit, alors que les 115% sont prévus par le dernier budget rectificatif en date. “La dette, c’est à la fois les dépenses que l’on fait, et on en fait beaucoup, et les recettes qu’on n’a pas.

Dans cette crise il y a une sorte d’effet ciseau, vous dépensez plus et vous avez moins de recettes fiscales parce qu’il y a moins d’activité”, a-t-il encore expliqué. “Ce qui est certain, c’est que nous avons choisi l’endettement, qui est préoccupant, contre la faillite qui aurait été désastreuse”, a ajouté M. Darmanin.

10h12

La Chine est “prête” à une coopération internationale afin d’identifier la source du nouveau coronavirus, a déclaré dimanche le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, dont le pays est mis en cause pour la propagation de l’épidémie. Une telle coopération devra s’abstenir de toute “ingérence politique”, a souligné M. Wang lors d’une conférence de presse, accusant au passage des responsables politiques américains de vouloir “propager des rumeurs” afin de “stigmatiser la Chine”, où le Covid-19 a fait son apparition à la fin de l’an dernier.

9h42

La Chine et les Etats-Unis sont “au bord d’une nouvelle Guerre froide”, a averti dimanche le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, déplorant le regain de tensions avec Washington autour de l’épidémie de Covid-19.

“Outre la dévastation causée par le nouveau coronavirus, un virus politique se propage aux États-Unis” a regretté devant la presse le chef de la diplomatie chinoise.

8h45

Aux Etats-Unis, la pandémie a fait fleurir les actions en justice. Plus de 1.300 plaintes liées au Covid-19 ont déjà été déposées dans les tribunaux du pays, selon le cabinet d’avocats Hunton Andrews Kurth qui les recense chaque jour.

La pandémie “a divisé l’Amérique et généré de vastes enjeux politiques”, souligne à l’AFP le professeur en droit de la Santé Lawrence Gostin: “Il y a des conflits entre la santé publique et les libertés de travailler, de manifester, de s’acheter une arme…” Et comme “nous sommes une société très procédurière”, poursuit-il, ces conflits aboutissent naturellement devant les juges.

Une “première vague” de contentieux est venue des prisons et des centres de rétention, détaille Torsten Kracht, associé du cabinet Hunton Andrews Kurth. Des détenus ont réclamé une libération conditionnelle, arguant des mauvaises conditions sanitaires dans leur établissement ou de leurs propres problèmes de santé.

D’autres se trouvent embarqués dans des luttes épiques: le gouvernement vient de demander à la Cour suprême des Etats-Unis d’empêcher la libération de plus de 800 détenus de la prison fédérale d’Elkton, ordonnée par un juge après la mort de neuf personnes. Dans le même registre, plusieurs salariés ont porté plainte contre leur employeur pour le contraindre à mieux les protéger. Un syndicat d’infirmiers new-yorkais a ainsi saisi la justice pour obtenir des masques, des gants et autres équipements de protection.

07h53

L’Institut de virologie chinois de Wuhan, régulièrement pointé du doigt par les Etats-Unis, possède trois souches vivantes de coronavirus de chauve-souris mais aucune ne correspond au Covid-19, a assuré sa directrice.

Selon la plupart des scientifiques, le nouveau coronavirus a probablement été transmis à l’homme depuis un animal. Un marché de la ville a été incriminé car il aurait vendu des animaux sauvages vivants.

Mais l’existence à quelques kilomètres de là d’un Institut de virologie alimente depuis des mois les hypothèses d’une fuite du Covid-19 depuis ces installations sensibles. A la suite d’articles de presse, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a évoqué au début du mois une “enquête” pour creuser cette théorie, qui ne s’appuie pour l’instant sur rien de très tangible.

Ces soupçons sont de la “pure fabrication”, a estimé la directrice de l’établissement en question, Wang Yanyi, à la télévision publique CGTN. “Comme tout le monde, nous ne savions même pas que le virus existait”, a assuré Mme Wang dans un entretien diffusé samedi soir par la chaîne mais réalisé le 13 mai. “Donc comment aurait-il pu s’échapper de notre laboratoire?”, s’est-elle interrogée.

Les premiers malades du nouveau coronavirus ont été signalés à la fin de l’an dernier dans la ville de Wuhan. Il s’est depuis répandu sur la planète et fait quelque 340.000 morts. Plusieurs théories, plus ou moins exubérantes, ont fleuri ces derniers mois sur internet pour incriminer l’institut de virologie de Wuhan.

Sa directrice a admis que l’établissement avait “isolé et obtenu certains coronavirus à partir de chauves-souris”. “Nous avons trois souches de virus vivants”, a affirmé Mme Wang. Mais, a-t-elle précisé, leur similarité avec le Covid-19 “n’est que de 79,8%”. L’Institut de virologie de Wuhan étudie certains des pathogènes les plus dangereux du monde. Les chercheurs de l’établissement ont notamment contribué à mieux connaître le Covid-19 au début de l’épidémie.

06h00

Le nombre de morts du nouveau coronavirus enregistrés dans l’Etat de New York est tombé à 84 ces dernières 24 heures, a annoncé le gouverneur Andrew Cuomo samedi, soit le bilan le plus bas depuis le 24 mars.

“C’est une bonne nouvelle”, a dit le gouverneur lors de son briefing quotidien. Hospitalisations, intubations, nouvelles infections: la décrue se poursuit, a-t-il dit. “Dans ma tête, je me suis toujours dit qu’il fallait passer en dessous de 100”, a-t-il ajouté. “Cela montre qu’on fait des progrès”.

Au pic de la pandémie dans cet Etat, le plus touché des Etats-Unis, dans la première quinzaine d’avril, les autorités avaient enregistré plus de mille décès par jour.



Source link

Related posts

George Floyd : les émeutes raciales qui ont marqué les Etats-Unis

adrien

PUR etc. : La restauration vertueuse

adrien

Tout savoir sur Gérald Darmanin, le nouveau ministre de l’Intérieur

adrien