heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Devenu un mème, «l’homme en slip et à la pelle» réclame 200.000 euros de réparation


Un homme en t-shirt et slip bleus, regard fixe, pelle à la main, une bagarre entre trois individus se déroulant près de lui. En 2015, l’image avait fait le tour du Web et la joie des internautes. Sauf que depuis, Jean-Marc D., l’homme pris en photo, n’est toujours pas d’humeur à rire et réclame 200.000 euros de réparation.

Ce Landais, photographié à Audon (Landes), le 9 novembre 2015, accuse France Télévisions d’avoir porté atteinte à son image.

Le jour où le cliché a été pris, une altercation avec des militants de la LPO (Ligue de protection des oiseaux), venus détruire ses pièges à oiseaux sur son terrain, avait éclaté devant les caméras et les appareils photo de plusieurs médias.

Dès sa mise en ligne, la photo avait suscité l’hilarité et les moqueries des internautes. L’image de Jean-Marc D. avait ensuite été détournée à de nombreuses reprises sur les réseaux sociaux, devenant un «mème» Internet très populaire.

Mais là où certains auraient pu voir dans cette photo une forme de gloire, Jean-Marc D. estime au contraire qu’elle a totalement nui à son image et à sa réputation.

C’est la raison pour laquelle, il a réclamé, lors d’une audience qui s’est tenue ce mercredi 26 mai au tribunal judiciaire de Dax, 200.000 euros sonnants et trébuchants à France Télévisions.

«Mon client a été livré en pâture dans des conditions d’irrespect de sa dignité», a déclaré Frédéric Dutin, l’avocat de Jean-Marc D., cité par France Bleu Gascogne. «Qui dans cette salle voudrait être filmé en slip ?», a ajouté le conseil du plaignant, toujours selon des propos rapportés par la radio.

Une identité effacée, le plaignant réduit à être «l’homme en slip»

Dans sa plaidoirie, Frédéric Dutin a expliqué que la vie de son client a, dans une certaine mesure, basculé depuis ce fameux 9 novembre 2015. Selon l’avocat, Jean-Marc D. vit en effet depuis ce jour un cauchemar éveillé.

Son identité et sa notoriété se sont effacées pour le réduire uniquement à être «l’homme au slip et à la pelle», dans la commune où il a été auparavant conseiller municipal. Pire encore, Jean-Marc D. a connu des problèmes de santé et a perdu du poids.

Mais, malgré cela, pour France Télévisions, la plainte reste infondée. «C’est un reportage d’actualité, les journalistes ont fait leur travail, c’est dans l’intérêt général», a déjà fait savoir à la presse l’avocate du groupe audiovisuel public.

«Il y a un problème de forme, et de fond (..) Lui se plaint de la réputation que ces images lui ont créé, mais l’intérêt général du public est protégé par la liberté de la presse», a-t-elle argué.

Le tribunal rendra sa décision le 15 septembre prochain, mais dans ce contexte la décision pourrait ne pas être favorable au Landais.

Cela alors même qu’un premier procès avait déjà eu lieu dans cette affaire en 2017. La justice avait reconnu que Jean-Marc D. était dans son droit en chassant ces oiseaux mais l’avait condamné pour avoir repoussé un militant écologiste à coups de pelle.



Source link

Autres articles à lire

Pancarte antisémite dans la manifestation anti-pass à Metz : la justice ordonne une enquête

adrien

Direct – Afghanistan : le pays aux mains des talibans, les forces américaines tirent en l’air à l’aéroport de Kaboul

adrien

Stéphane Bern : «visiter un monument n’est pas plus dangereux que d’aller faire ses courses»

adrien

Jarry diffuse gratuitement en live la finale de son talent show, pour donner « de la visibilité » aux espoirs

adrien

Attaque au couteau à Nice : le terrorisme frappe encore

adrien

Ces 5 aliments qui permettraient de ralentir la chute des cheveux

adrien