heureux-qui.com
Image default
Fil Info

«Destin» : Simone Veil, la première biographie complète de l’icône politique française


Amandine Deslandes vient de signer la première biographie couvrant toute la vie de Simone Veil, de sa naissance en 1927 et sa belle enfance à Nice, jusqu’à sa nomination à l’Académie française, et sa disparition en 2017. L’auteur signe là une biographie complète («Simone Veil, mille vies, un destin», City Editions), évoquant même l’immense héritage que cette femme d’exception a légué à toutes les générations.

Comment vous est venue l’idée d’écrire une nouvelle biographie de Simone Veil ?

C’est une histoire de rencontre. Nous étions à l’arrivée de la Transat Jacques Vabre avec mon associé, le navigateur Christopher Pratt, et un ami journaliste a évoqué son travail de Directeur de collection, chez City Éditions. Il m’a demandé de lui envoyer quelques textes, et il a aimé mon style. Nous avons cherché un thème de biographie, c’est une de leurs spécialités, et avec la sortie du biopic d’Olivier Dahan, nous avons opté pour Simone Veil. Immédiatement, le sujet m’a passionné. J’ai un passé dans la protection sociale, et un engagement pour le droit des femmes depuis de nombreuses années. C’était si naturel d’écrire sur cette femme d’exception.

Qu’est-ce que votre biographie apporte de différent, de nouveau ?

De nombreux lecteurs m’ont dit : « cela se lit comme un roman ! » Je crois que c’est peut-être ma marque de fabrique, mais il est surtout vrai que sa vie est pour le moins romanesque. J’ai eu aussi à cœur de partager son histoire pour éclairer l’Histoire avec un grand H. Et peut-être également de laisser entrevoir une face un peu plus méconnue, celle de la mère, de l’épouse. Je pense surtout avoir formalisé un minutieux travail de recherche, et si l’ouvrage ne comporte pas de scoop, le lecteur découvrira sûrement de nombreuses choses qu’il ignorait. J’ai travaillé sur la base des biographies existantes, d’archives de journaux, mais également de photos et de visites de lieux. C’était très important pour moi de retranscrire les ambiances, les émotions pour que le lecteur s’imprègne de sa vie.

Depuis quelques années, les phénomènes #MeToo ou #BalanceTonPorc ont relancé les débats féministes. Qu’en aurait-elle pensé selon vous ?

Je ne sais pas si Simone Veil était féministe. Elle ne se revendiquait pas de ce mouvement en tout cas. Je crois qu’elle était avant toute chose pour les droits, ceux des femmes en particulier. Elle pensait d’ailleurs à la fin de sa vie que le chemin était loin d’être terminé, et qu’il ne fallait pas oublier d’où l’on venait. Dans ce domaine aussi, son travail de mémoire a été important. Je ne sais pas si elle aurait trop apprécié ce mouvement. Bien sûr, elle encourageait les femmes à faire respecter leurs droits, mais elle défendait aussi la justice et le respect de l’être humain, en toutes circonstances. Elle n’aurait probablement pas cautionné l’utilisation parfois déviante des réseaux sociaux, quelle que soit la cause servie.

Quelles leçons gardez-vous de cette femme qui a marqué l’histoire française ?

J’ai envie de parler avant tout des valeurs qu’elle portait, pas comme un étendard, mais bien dans ses actes au quotidien. Simone Veil était une humaniste. Elle s’est battue toute sa vie pour les droits de l’Homme. Elle rejetait les clivages partisans, et c’est ce qui lui permettait de défendre ce qu’elle pensait juste, sans posture de principe. Elle était aussi dotée d’une empathie et d’une capacité de travail toutes deux hors norme. C’est inspirant de voir ce qu’elle a accompli. Et pour savoir où l’on va, c’est toujours mieux de savoir d’où l’on vient. 

Quels sont vos projets futurs ?

Dès le rendu de mon manuscrit, City Éditions m’a sollicité pour un second ouvrage. J’ai d’ores et déjà signé mon nouveau contrat. Cela sera à nouveau une biographie. Je ne peux pas encore vous en dire de qui il s’agit, mais je peux vous donner quelques indices.

Une grande figure, internationale, femme et engagée aussi, au destin tout aussi marquant. Cela devrait sortir à l’automne prochain. J’ai d’ores et déjà commencé mes travaux de recherche, et j’ai hâte de commencer l’écriture.

Simone Veil, mille vies, un destin, d’Amandine Deslandes, City Editions, 304 p., 18,50 €.



Source link

Autres articles à lire

Comment votre identité peut-elle être usurpée par des appels téléphoniques ?

adrien

21 mai 1981 : une passation des pouvoirs sans précédent entre Mitterrand et Giscard

adrien

DIRECT – Coronavirus : suivez en direct l’intervention de Jean Castex

adrien

Trois braqueurs de montres de luxe d’occasion arrêtés par la PJ en région parisienne

adrien

Confinement allégé : téléchargez la nouvelle attestation de déplacement

adrien

L’emblématique cabaret Chez Michou rouvre ses portes

adrien