heureux-qui.com
Fil Info

Des médecins réclament le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos

Notez cet article


Ils veulent agir aujourd’hui pour éviter la deuxième vague de demain. Alors que la France vient de franchir la barre des 30.000 morts liés au coronavirus et que de nombreux foyers épidémiques sont apparus dans le pays, notamment en Mayenne, quatorze médecins de renom réclament le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos.

Leur appel, relayé dans une tribune publiée samedi 11 juillet dans Le Parisien, compte plusieurs signataires à présent bien connus des Français comme les infectiologues Eric Caumes, Karine Lacombe et Anne-Claude Crémieux mais également le professeur Philippe Juvin, le professeur Robert Cohen, ou encore le généraliste docteur Jimmy Mohamed.

«Pour nous tous, la tentation est grande et compréhensible de reprendre une vie normale, d’oublier le virus, de profiter de l’été, des plages, des soirées entre amis et de la proximité retrouvée. Malheureusement le virus, lui, ne nous oublie pas, et cherche encore à se répandre partout où il le peut», préviennent tous ces professionnels, sans ambages.

«Dans le monde, d’ailleurs, le pic de la première vague de la pandémie n’est pas encore atteint, et tous les pays n’ayant pas assez confiné connaissent un nombre de décès considérable et croissant», soulignent-ils en faisant référence aux Etats-Unis, ou au Brésil. Deux pays qui connaissent des situations catastrophiques.

Puis, dans leur tribune, les médecins évoquent ensuite la situation actuelle de la France. Pour eux, il est évident que «des signaux faibles commencent à apparaître et doivent nous alerter sur un possible redémarrage massif des transmissions». De ce fait, «c’est à ce stade qu’il faut agir pour éviter une nouvelle vague massive et meurtrière».

«La deuxième vague de demain se prépare donc aujourd’hui»

«Quand les clusters (foyers épidémiques, NDLR) seront plus nombreux et non contrôlables, il sera trop tard pour éviter un nouveau confinement, plus ou moins complet. La deuxième vague de demain se prépare donc aujourd’hui», insistent-ils.

«Contrairement au début de l’année, nous savons maintenant qu’une mesure de prévention efficace est le respect des gestes barrières dans les lieux clos très fréquentés. Le port du masque est ainsi une condition importante pour limiter la diffusion du virus», insistent-ils en ajoutant que «le port du masque ne vise pas qu’à se protéger soi-même, mais aussi à empêcher la diffusion du virus»… encore faut-il «que tout le monde le porte !».

«N’oublions pas aussi vite que nous avons probablement vécu et traversons encore la plus grande catastrophe sanitaire de notre siècle. (…) Il serait donc vraiment très regrettable de ne pas utiliser ces moyens efficaces et accessibles que sont : le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos, la distanciation physique autant que possible, et le lavage des mains», disent-ils enfin invitant les Français à se ressaisir. Leur mot-d’ordre : «#MasquésMaisEnLiberté». Un message qu’ils souhaitent être vite repris.

Retrouvez toute l’actualité liée au coronavirus ICI





Source link

Autres articles à lire

Election américaine : quelles personnalités soutiennent Donald Trump ?

adrien

Le maire de Saint-Denis plaide pour la légalisation du cannabis

adrien

Roche : tout savoir sur le traitement anti-covid prometteur du laboratoire suisse

adrien

Euro 2021 : les Bleus à l’assaut de l’Europe

adrien

La Chine interdit le bitcoin aux institutions financières

adrien

Covid-19 : des variants qui inquiètent

adrien