heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Des chercheurs confirment la découverte d’une nouvelle espèce de chauve-souris orange


Pendant longtemps, la Myotis nimbaensis s’est faite très discrète. Cette chauve-souris a été vue pour la première fois en 2018, dans les grottes d’une chaîne de montagnes à la frontière de la Côte d’Ivoire et de la Guinée, et il a fallu deux ans aux scientifiques pour déterminer ses origines. Mercredi 13 janvier 2021, ils ont pu confirmer que cet animal à l’étonnante couleur orange constitue une toute nouvelle espèce.

La découverte a fait l’objet d’une publication dans la revue American Museum Novitates. Cette chauve-souris doit une partie de son nom, «nimbaensis», à la chaîne de montagne de Nimba, où elle a été trouvée.

A ce moment-là, en 2018, les chercheur de la Bat Conservation International, une ONG dédiée à la préservation des chauve-souris, étaient sur le terrain pour observer une autre espèce : l’Hipposideros lamottei, en danger critique d’extinction, selon l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Mais un specimen de Myotis nimbaensis a également été capturé dans leurs filets, surprenant immédiatement les équipes par son apparence. Tout le corps de l’animal est d’un orange éclatant, exceptées ses ailes, teintées d’un noir profond.

Une découverte exceptionnelle

Une couleur véritablement à part qui a conduit les scientifiques à penser qu’il s’agissait d’une nouvelle espèce. Leur intuition a été confirmée par de longs travaux d’analyse de données «morphologiques, morphométriques, d’écholocalisation et génétiques», selon un communiqué du Museum d’histoire naturelle américain, membre de la direction des recherches.

Il existe plus de 1.400 espèces de chauve-souris et une vingtaine sont découvertes chaque année mais, la plupart du temps, il s’agit de trouvailles de laboratoire. Elles concernent ainsi des animaux qui semblaient identiques à l’oeil nu et dont la différence ne peut être détectée qu’au travers d’analyses génétiques.

La Myotis nimbaensis constitue donc une découverte rare car sa seule observation, en raison de cette couleur atypique, a permis de déterminer que les scientifiques avaient affaire à un animal encore jamais identifié. A présent, la mission des chercheurs est d’en apprendre le plus possible sur les moeurs, habitudes et codes de cette chauve-souris orange, afin de savoir comment la protéger au mieux.

Retrouvez toute l’actualité sur les animaux ICI





Source link

Autres articles à lire

Attentats de janvier 2015 : ouverture d’un procès historique et symbolique

adrien

Paris : le plan «grand froid» est lancé

adrien

8 Français sur 10 favorables aux courses poursuites pour mettre fin aux rodéos sauvages

adrien

«The Suicide Squad», «Jungle Cruise», «Profession du père» : ces 3 films à découvrir en salles ce mercredi 28 juillet

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : un couvre-feu à 18h partout en France dès samedi, et plus de 700 centres de vaccination ouverts lundi

adrien

Tout savoir sur la polémique liée à la tenniswoman Peng Shuai

adrien