heureux-qui.com
Image default
Fil Info

des adolescents ont tenté de voler une urne


Ce dimanche 27 juin, jour du second tour des élections régionales et départementales, un groupe d’adolescents a tenté de dérober l’une des urnes d’un bureau de vote installé au sein d’une l’école maternelle à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis).

Les faits se sont produits aux alentours de 16h, dans la cité de la Sablière, rapporte Actu.fr.

Dès leur arrivée, les jeunes ont demandé « »comment on fait pour voter contre le maire et contre Macron ? ». Ils étaient dans la provocation», a raconté auprès de nos confrères Jean-Paul Garnier, le directeur de cabinet du maire Olivier Sarrabeyrouse (PCF).

107 bulletins ramassés

«Ils ont voulu défier l’institution. La République les malmène et ils la regardent avec défiance», a-t-il ajouté. Puis, l’un des adolescents s’est emparé de l’urne, avant de prendre la fuite en courant.

Un agent présent au bureau de vote est alors parti à sa poursuite. Quelques minutes plus tard, le voleur a finalement abandonné l’urne en plastique dans la rue.

En tombant par terre, celle-ci s’est brisée et les bulletins de vote se sont éparpillés sur le trottoir, a précisé le directeur de cabinet. Heureusement, toutes les enveloppes ont été récupérées.

En effet, les agents ont ramassé 107 bulletins, soit le nombre correspondant à la liste d’émargement.

une plainte déposée

A la suite de cet événement, qui selon Jean-Paul Garnier était «improvisé», les opérations de vote ont été interrompues durant 45 minutes, a indiqué le média, soulignant qu’une plainte doit être déposée ce lundi 28 juin par le maire de la Ville, Olivier Sarrabeyrouse.

L’analyse des images de vidéo surveillance devrait permettre d’identifier les auteurs. «Une caméra de vidéo surveillance a tout filmé, a-t-il affirmé. Elle ne pouvait pas être mieux placée».

Selon l’article L103 du Code électoral, l’enlèvement de l’urne contenant les suffrages émis et non encore dépouillés est puni d’un emprisonnement de cinq ans, et d’une amende de 22.500 euros. Et si cet enlèvement a été effectué en réunion et avec violence, la peine est de dix ans d’emprisonnement.

Toutefois, précise le site vie-publique.fr, «des atteintes aux règles définies par le Code électoral peuvent rester impunies si elles n’ont pas eu pour conséquence de modifier les résultats». 

Au total, 784.492 électeurs de Seine-Saint-Denis ont été appelés aux urnes ce dimanche dans les 21 cantons que compte le département. A l’issue de ces élections départementales, la Seine-Saint-Denis reste le seul territoire francilien à gauche.



Source link

Autres articles à lire

Mulhouse : le carré musulman du cimetière vandalisé

adrien

Voici les 5 aliments qui donnent des boutons

adrien

Donald Trump déjà en campagne pour 2024 ?

adrien

Saint-Valentin : les 5 meilleurs menus à commander

adrien

Les 31 séries étrangères à voir prochainement sur Canal+

adrien

Une femme sur deux privée du droit de disposer de son corps

adrien