heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Déchets plastiques : Coca-Cola est l’entreprise la plus polluante au monde pour la 4ème année consécutive


Alors que le géant du soda dit vouloir réduire son impact environnemental, Coca-Cola reste l’entreprise la plus polluante au monde en termes de déchets plastiques, et ce pour la quatrième année consécutive.

Avec 19.826 déchets plastiques (bouteilles ou morceaux de bouteilles) collectés dans 39 pays différents, la marque Coca-Cola se hisse encore une fois en tête du palmarès élaboré par l’ONG Break Free from Plastic, devant PepsiCo, Unilever, Nestlé et Procter&Gamble. Selon les estimations de l’association, consignées dans un rapport publié ce lundi, au total, sur l’année 2021, 10% des déchets plastiques mondiaux proviendraient de la marque Coca-Cola. A lui seul, le géant américain possède une empreinte plastique supérieure à celle cumulée des entreprises en deuxième et troisième position du classement, à savoir PepsiCo et Unilever.

Depuis quatre ans, le nombre de déchets plastiques de Coca-Cola recensés par Break Free from Plastic a plus que doublé, passant de 9.216 en 2018 à 11,732 en 2019, puis 13,834 en 2020 avant d’arriver aujourd’hui à 19.826. Rien d’étonnant puisque le groupe, outre son célèbre soda vendu dans des bouteilles rouges, distribue d’autres boissons comme le Fanta ou le Sprite, également vendues partout dans le monde. 

Coca-Cola mise sur le recyclage 

Ces chiffres pourraient cependant être sous-estimés, puisque sur les 330.000 déchets récupérés par l’ONG, lors de centaines de collectes à travers le monde, moins de 60% ont pu être associés à une marque après analyse.

Break Free from Plastic indique que la production de toutes ces bouteilles en plastique représenterait 14.907.105 tonnes de CO2 en 2020, selon un rapport de l’ONG Greenpeace publié en septembre dernier, car leur fabrication nécessite l’usage de pétrole et d’énergies fossiles. 

Contacté par le journal Le Monde, Coca-Cola admet qu’il «reste encore beaucoup à faire» et déclare : «nous restons déterminés à faire en sorte que tous les matériaux que nous utilisons dans nos emballages soient collectés et circulaires, afin qu’aucun d’entre eux ne finisse en déchet.» En février dernier, le géant américain annonçait justement son intention de proposer des nouvelles bouteilles en plastique entièrement recyclé, pour tenter de respecter au mieux les engagements pris lors de la COP21 et l’accord de Paris en 2015. La firme indique également travailler sur «la collecte de tous les emballages de nos produits d’ici à 2025», et mène par ailleurs des tests de prototypes de bouteilles en papier.

Mais plus que de recycler les emballages en plastique, Break Free from Plastic prône plutôt l’abandon pur et simple du matériau, aux profits de bouteilles et emballage réutilisables et consignables, comme des bouteilles en verre. L’ONG indique en effet que le coût de la collecte, du tri et du recyclage des déchets plastiques dans le monde s’élève à plus de 32 milliards de dollars. 





Source link

Autres articles à lire

Donald Trump peut-il bénéficier politiquement de sa contamination au coronavirus ?

adrien

Trump admet avoir caché l’importance du Covid-19 : une révélation sans impact ?

adrien

Ligue 1 : Tout savoir sur le nouveau calendrier

adrien

Coronavirus : souche, variante, mutation… quelles différences ?

adrien

l’Allemagne suspend le gazoduc Nord Stream 2 qui la relie à la Russie

adrien

Bitcoin : Comment sécuriser vos cryptomonnaies et éviter les pièges des cybercriminels ?

administrateur