heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Danse avec les Stars : Bilal Hassani rassure son petit-ami, «ce n’est que de la danse»


Candidat de la nouvelle saison de Danse avec les Stars qui commencera ce 17 septembre, le chanteur Bilal Hassani – premier candidat de la version française du concours à danser avec un partenaire du même sexe – a rassuré son compagnon quant à la relation qu’il entretiendra avec son binôme sur le parquet.

Si en effet, certains candidats sont bel et bien tombés amoureux de leur partenaire de danse, à l’instar d’Alizée et Grégoire Lyonnet, le représentant de l’Eurovision 2019 entend bien faire la part des choses, et a prévenu son petit ami de ne pas s’inquiéter à ce sujet.

« J’ai briefé mon copain un petit peu avant. Je lui ai dit : ‘Ne t’inquiète pas ! Tout va bien se passer. Ce n’est que de la danse’ », a-t-il confié à Télé-Loisirs, avant d’expliquer combien l’exercice contraint les candidats à une certaine proximité physique avec leur danseur.

« ll faut se laisser aller, c’est de la performance. C’est vrai qu’il faut se faire confiance mutuellement. On se fait porter, il faut vraiment faire une confiance aveugle à la personne avec qui on est. On passe d’inconnus à des personnes qui doivent connaître leurs corps par coeur, les toucher, être très proche, que ce soit physiquement et psychologiquement. Cela demande un petit temps d’adaptation mais je pense que ça s’est bien passé tout de suite », a-t-il analysé, assurant cependant que son compagnon Cassem, avec qui il a officialisé sa relation en avril dernier, n’avait pas de souci à se faire.

Une pression supplémentaire à gérer

Qualifié de « gay caricatural » par le chroniqueur de TPMP Matthieu Delormeau, qui dit aussi craindre que la participation du chanteur ne suscite des réactions homophobes, Bilal Hassani assure par ailleurs qu’il fera fi des critiques à ce sujet.

Le chroniqueur estime malhonnête de la part de TF1 d'avoir choisi Bilal Hassani comme premier homosexuel à danser avec un homme dans Danse avec les Stars.

« Je suis content qu’en 2021, on puisse montrer ça à un public qu’on sous-estime un peu trop. On s’attend trop à des réactions violentes mais je pense qu’il faut faire confiance au public français et à cette émission. Je suis sûr qu’ils seront capables de voir quelque chose de très beau, et qu’il n’y a aura pas tant de haine que ça. En tout cas, on l’ignorera complètement », a-t-il déclaré au Dauphiné.

« Je pense aux petits garçons qui sont comme moi et qui vont pouvoir regarder le programme avec leurs parents et se dire ‘Ok, je ne suis pas bizarre’, s’est-il ému dans une interview pour Télé-Loisirs, affirmant que c’est ce qu’il y avait finalement de «plus important».





Source link

Autres articles à lire

Gaz, vélo, cookies internet… Ce qui change le 1er avril

adrien

Virgin Galactic, Blue Origin… Tous les projets fous du tourisme spatial

adrien

Etats-Unis : Sharon Stone dans l’équipe de Joe Biden

adrien

Voici 5 astuces naturelles pour arrêter de ronfler

adrien

«Ils l’ont mis KO» : le fils de Bernard Tapie revient, dans TPMP, sur la violente agression de son père

adrien

Agression d’Augustin à Lyon : des versions divergent

adrien