heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Cyberpunk 2077 : les créateurs victimes d’une importante cyberattaque


Déjà dans la tourmente en raison des nombreux bugs qui viennent nuire à l’expérience de Cyberpunk 2077, le studio polonais CD Projekt Red a été victime d’une cyberattaque sans précédent. Ce mercredi 9 février, les créateurs du célèbre jeu disent être victimes d’un chantage, après le vol des codes sources de plusieurs jeux et de données internes à la société.

Une demande de rançon qui doit expirer sous 48 heures a ainsi été lancée par les cyberattaquants, qui ont pénétré les serveurs internes de CD Projekt Red. Les codes sources (liés au développement des jeux) de Cyberpunk 2077, The Witcher 3, Gwent ont été dérobés, ainsi que des documents administratifs. Toutefois, aucune donnée confidentielle concernant les joueurs n’ont été perdues.

Dans un tweet, CD Projekt Red a tenu a partagé officiellement sa position à ce sujet : «Un individu non-identifié a eu accès non-autorisé à notre réseau de travail interne, collecté des données appartenant au groupe CD Projekt et laissé une demande de rançon dont nous partageons le contenu publiquement. Si certains appareils de notre réseau ont été encryptés, nos sauvegardes restents intactes. Nous avons déjà sécurisé notre infrastructure informatique et commencé à restaurer nos données. Nous ne céderons pas à la demande et ne négocierons pas avec cet individu, nous sommes conscients que cela peut se terminer sur la parution des données compromises. Nous prenons les mesures nécessaires pour atténuer les conséquences d’une telle parution, en contactant les parties qui pourraient être affectées par cette infraction.»

Dans le message des hackers relayé via ce tweet, on peut découvrir que ces derniers veulent «nuire» au studio polonais en dénonçant des «conditions de travail merdiques» et entend faire chuter la confiance que les investisseurs pourraient avoir envers eux. 

Très en vogue chez les cybercriminels, le vol de données sensibles suivit d’une demande de rançon se répand dans les entreprises. Le secteur des jeux vidéo n’est d’ailleurs pas épargné. En octobre dernier, Ubisoft aurait été victime du vol du code source de Watch Dogs Legion. En France, les autorités conseillent aux entreprises de ne jamais céder aux demandes de rançon, pouvant potentiellement verser plusieurs millions d’euros aux hackers malveillants. Des moyens qui viennent alors renforcer leur arsenal de nuisance.

A voir aussi





Source link

Autres articles à lire

Drague : 9 femmes sur 10 préfèrent que l’homme fasse le premier pas

adrien

A Nice, le chasseur d’images Charles Bébert raconte «Bébel»

adrien

Up2it : un nouveau réseau social pour les sportifs

adrien

DIRECT – Coronavirus : plus de 25 millions de cas déclarés dans le monde

adrien

Finalement, la prise d’ibuprofène n’aggrave pas l’infection au Covid-19

adrien

Brexit : cinq ans après le référendum, plus de 80 % des Britanniques voteraient la même chose

adrien