heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Cyberharcèlement : Alizé Cornet partage les insultes qu’elle reçoit de la part de «parieurs sportifs»


Engagée dans le tournoi roumain de Cluj-Napoca en tant que tête de série numéro 1, Alizé Cornet a malheureusement été éliminée dès le premier tour, ce mardi 3 août. Une défaite qui lui a valu de terribles insultes, proférées sur les réseaux sociaux par des internautes que la tenniswoman identifie comme des parieurs sportifs.

La Française a décidé de dénoncer leur comportement en publiant les captures d’écran de ces messages haineux sur Twitter. «Il paraît que la santé mentale des athlètes est dans l’air du temps… On comprend mieux pourquoi ! Vive les parieurs sportifs», écrit-elle.

Les commentaires qu’elle partage sont d’une violence inouïe. La jeune femme est menacée d’être violée si elle ne se «retire pas du tennis», un internaute lui souhaite d’être trompée par son compagnon, un autre de voir «toute sa famille mourir». L’athlète est insultée de tous les noms, accusée d’être «un scandale pour le tennis et le sport féminin».

Selon Alizé Cornet, les auteurs de ces insultes s’en prennent à elle car elle leur a fait perdre leur mise en étant éliminée lors du tournoi. La jeune femme n’est pas la première à dénoncer le comportement de certains parieurs sportifs : en février 2020, le tennisman Corentin Moutet a même quitter temporairement Twitter, ne supportant plus la «méchanceté gratuite».

«Je ne leur ai jamais promis que j’allais gagner»

«Pourquoi ils insultent ma famille ? Pourquoi ils veulent que je me blesse ? Les parieurs misent sur moi, mais je ne leur ai jamais promis que j’allais gagner. Ils jouent un jeu. Moi, quand je perds un match, je n’insulte pas l’arbitre ou l’adversaire», avait-t-il déclaré à L’Equipe.

Gaël Monfils et Caroline Garcia se sont également dit victimes de ce genre de cyberharcèlement. Le phénomène est suffisamment récurrent pour que la Fédération française de tennis ait mis en place une cellule d’écoute dédiée, chargée d’apporter un soutien psychologique, voire juridique, aux joueurs visés.

Le témoignage d’Alizé Cornet intervient alors que la question de la santé mentale des sportifs de haut niveau est de plus en plus mise en avant. Naomi Osaka, tenniswoman elle aussi, en a souligné l’importance lors de la dernière édition de Roland-Garros et Simone Biles, gymnaste américaine, a également confié sa difficulté à gérer la pression dont elle fait l’objet à l’occasion des Jeux olympiques de Tokyo.





Source link

Autres articles à lire

Manga : ces trésors patrimoniaux à lire absolument

adrien

Tout savoir sur QAnon, le mouvement conspirationniste américain qui s’infiltre en France

adrien

NDC, neutralité carbone, atténuation… X notions à connaître pour comprendre la COP26

adrien

Qu’est-ce qu’un régime flexitarien ?

adrien

Coronavirus : qu’en est-il vraiment de l’état de santé de Donald Trump ?

adrien

Meurtre d’Adrien Perez : l’un des meurtriers présumés restera finalement en prison

adrien