heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Crise économique : Cannes au bord du gouffre


Les annulations en cascade des salons, congrès et autres grands événements culturels font plonger toute la filière du tourisme d’affaires qui fait en temps normal la renommée de Cannes sur le plan national et international.

La cité des festivals porte de moins en moins bien son surnom. Midem (Marché international du disque et de l’édition musicale), Mipim (Marché international des professionnels de l’immobilier), Festival de la publicité, Festival international du film, Yachting Festival… Depuis l’épidémie de Covid, tous les événements qui ponctuent l’année ont été annulés. Une catastrophe dans tout le bassin cannois, où l’économie est très largement tournée vers le tourisme d’affaires. Le Palais des festivals qui accueille les plus grands rendez-vous accuse le coup.

Ces annulations cumulées ont engendré une chute de chiffre d’affaires de 73 %, soit une perte de revenu globale de près de 700 millions d’euros comparés aux 855 millions d’euros générés en 2019. Ce qui représente 400 000 nuitées de touristes d’affaires en moins. De nombreux professionnels cannois de l’événementiel ont d’ores et déjà tiré un trait sur le premier trimestre 2021.

La catastrophe économique touche également de plein fouet les professionnels de l’événementiel, à l’instar de la société Dushow, qui fournit équipements et prestations audiovisuelles pour les concerts, les tournages de télévision ou plus récemment, pour le Grand Départ du Tour de France depuis Nice. «Les événements du Palais des festivals représentent 20 % de notre chiffre d’affaires, explique Christian Lorenzi, le directeur général de Dushow. Mais il y a également d’autres prestations que nous effectuons à Cannes et que nous avons perdues, comme les soirées privées sur les plages ou les concerts. Notre activité a chuté de 85 %. Nous allons probablement devoir licencier du personnel. Nous avons des millions d’euros de matériel qui dorment sur les étagères. Les factures s’accumulent et nous n’avons aucune lisibilité.» De nombreux autres professionnels cannois du secteur événementiel ont d’ores et déjà tiré un trait sur le premier trimestre 2021. Et ils ne sont pas très optimistes pour la suite. «Si l’activité peut reprendre en avril, nous ne devrions tourner qu’à 40 % de nos capacités», estime Christian Lorenzi.

«Concrétiser des initiatives qui concernent l’environnement et la transformation numérique»

En attendant, les acteurs publics et privés ne restent pas les bras croisés. Pour relancer le tourisme d’affaires, la ville de Cannes et son Palais des festivals ont mis en place une nouvelle stratégie intitulée «Cannes Résilience». Depuis novembre, les concertations et visioconférences s’enchaînent. «La crise que nous traversons est un désastre économique et social, insiste le maire de Cannes, David Lisnard. Elle accélère aussi des changements et nous pousse à agir encore plus vite et plus fort pour concrétiser des initiatives engagées et stratégiques, notamment en ce qui concerne l’environnement et la transformation numérique du tourisme.»



Source link

Autres articles à lire

Rihanna : une photo d’elle seins nus avec le dieu Ganesh fait polémique en Inde

adrien

Paris : les terrasses éphémères prolongées ?

adrien

Coronavirus : la France peut-elle échapper à la 5ème vague ?

adrien

Le prince Harry compare son enfance au film The Truman Show

adrien

Qui sont les trois soldats français tués en opération au Mali ?

adrien

L’UE dévoile un projet historique pour une économie verte

adrien