heureux-qui.com
Fil Info

Covid-19 : l’Assurance maladie s’inquiète pour plus de 5 millions de personnes à risque non-vaccinées

Notez cet article


Alors que le gouvernement parle déjà d’une quatrième vague épidémique en France, l’Assurance maladie s’inquiète pour les plus vulnérables. Si la vaccination des personnes à risque a progressé ces derniers mois, plus de 5 millions d’entre elles n’ont toujours pas complété leur parcours vaccinal.

Parmi les populations fragiles, on retrouve notamment les personnes atteintes d’au moins une pathologie associée à un risque de développer une forme grave du Covid-19. Ces deux derniers mois, l’Assurance maladie a noté une augmentation «variable mais souvent conséquente» du taux de vaccination pour ce public.

La vaccination a été ouverte à toutes les personnes obèses de 18 ans et plus le 1er mai dernier.

Par exemple, à la mi-juillet, 78,2% des personnes sous dialyse présentaient un cycle vaccinal complet (+9,4 points entre le 23 mai et le 11 juillet). Même constat pour 70,4% des Français atteints de trisomie (+20,9 points), 74,1% des malades du cancer (+26,8 points), 62,7% de ceux souffrant de pathologies respiratoires (+31,8 points) et 69,7% des diabétiques (+31,8 points).

Du côté des plus âgés, eux aussi vulnérables, l’Assurance maladie fait état d’«encore un million de personne de plus de 75 ans qui n’ont pas eu d’injection» et «un peu plus d’un million» d’autres, âgés de 65 à 74 ans, dans la même situation. L’instance précise que 86,15% des plus de 75 ans ont reçu une première dose et 81,4% d’entre eux sont complètement vaccinés. Contre respectivement 88,3% et 82,7% des 65-74 ans.

Des millions de courriers envoyés

Les chiffres sont en progression mais, face à la prédominance du variant Delta, les autorités sanitaires s’inquiètent pour les personnes à risque qui n’ont pas encore été immunisées. Pour les atteindre, l’Assurance maladie assure avoir mis en place différentes actions depuis le mois de mars. Elle recense 7 millions de courriers envoyés aux personnes de 50 ans et plus, 3,5 millions d’autres missives plus ciblées, 7,15 millions de SMS et plus de 2.000 actions sur le terrain, notamment la vaccination à domicile.

Thomas Fatôme, le directeur de l’Assurance maladie, compte également sur la mobilisation des médecins traitants qui, depuis le 14 juillet, ont la possibilité de «solliciter la liste de leurs patients non vaccinés». Selon lui, ils sont 4.800 à en avoir déjà fait la demande. A partir de ce jeudi 22 juillet, les pharmaciens sont également mis à contribution grâce à des flyers et des kits pédagogiques, à distribuer aux diabétiques et aux personnes atteintes d’obésité.

Le collectif de 35 citoyens tirés au sort planche depuis janvier sur la campagne de vaccination anti-Covid.

Pour ne laisser personne de côté, le service médical de l’Assurance maladie a également prévu, dès la semaine prochaine, de contacter les 20.000 personnes de plus de 16 ans qui présentent des pathologies à fort risque et ne disposent pas de médecin traitant.



Source link

Autres articles à lire

Le «violeur de la forêt de Sénart» aux assises

adrien

Bientôt une IA pour prédire les séismes ?

adrien

«Fight Island met en valeur les capacités d’Abou Dhabi» : Ali Al Shaiba, directeur exécutif marketing et tourisme

adrien

Mimie Mathy revient sur ses propos controversés sur les gens de petite taille

adrien

Vaccination : l’Islande propose à Pfizer de devenir un laboratoire géant

adrien

Le médecin Philippe Juvin annonce qu’il va vacciner les enseignants de La Garenne-Colombes

adrien