heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Covid-19 : en 2021 Pfizer prévoit d’engendrer au moins 33,5 milliards de dollars grâce aux vaccins


L’année 2021 s’annonce fructueuse pour Pfizer. Dépassant ses prévisions de février et mai, qui s’élevaient respectivement à 15 puis 26 milliards de dollars engrangés grâce à la vente de vaccins contre le Covid-19, le laboratoire américain table à présent sur 33,5 milliards. Des chiffres qui pourraient encore augmenter.

A l’heure actuelle, Pfizer fait état de 2,1 milliards de doses commandées à travers le monde. Dans un communiqué présentant les résultats du deuxième trimestre, le PDG du groupe, Albert Bourla, se félicite : «La rapidité et l’efficacité de nos efforts avec BioNTech pour aider à vacciner le monde contre le Covid-19 est sans précédent, avec désormais plus d’un milliard de doses délivrées à l’échelle de la planète».

En comparaison, les chiffres de certains concurrents paraissent presque dérisoires. A l’image de Johnson & Johnson, qui anticipe 2,5 milliards de dollars de revenus liés à son vaccin anti Covid-19 en 2021. En dehors du fait que le sérum de Pfizer et BioNTech a été plus largement administré, il est aussi globalement plus cher que celui de Johnson & Johnson qui, tout comme AstraZeneca, s’est engagé à vendre son vaccin à prix coûtant le temps de la pandémie.

Pourtant, les commandes continuent d’affluer côté Pfizer. Vendredi 23 juillet, les Etats-Unis ont signé un nouveau contrat pour 200 millions de doses supplémentaires. Soit 500 millions de doses achetées au total pour le seul marché intérieur américain depuis le début de la pandémie.

Sachant que les ventes de ce vaccin développé en partenariat avec l’allemand BioNTech pourraient encore croître, puisqu’une troisième injection est préconisée par le laboratoire pour renforcer l’efficacité du sérum. Le groupe invoque la prévalence du très contagieux variant Delta dans de nombreux endroits du monde pour justifier cette recommandation.

Pour l’OMS, la troisième dose n’est pas la priorité

Au début du mois de juillet, l’alliance Pfizer/BioNTech a indiqué que les résultats des essais menés pour étudier la question se révélaient «encourageants». Ce mercredi 28 juillet, elle avance «qu’une troisième dose a des effets neutralisants contre le variant Delta plus de cinq fois plus élevés chez les jeunes et plus de onze fois chez les personnes plus âgées après deux doses».

Mais, pour l’instant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) semble plutôt opposée à cette idée. Lors d’une conférence de presse, lundi 12 juillet, son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exhorté les laboratoires à prioriser l’approvisionnement en vaccin des pays défavorisés plutôt que de chercher à «booster» l’immunité là «où la couverture vaccinale est relativement élevée».

Quoi qu’il en soit, les prévisions de chiffre d’affaires et de bénéfices annuels de Pfizer sont déjà revues à la hausse. Selon les estimations, le premier devrait être compris entre 78 milliards et 80 milliards de dollars pour 2021, contre 70,5 à 72,5 milliards prévus en mai.

Sur le seul deuxième trimestre, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 18,9 milliards de dollars, soit presque le double de celui réalisé un an plus tôt (+92%). A 5,5 milliards de dollars, le bénéfice net trimestriel augmente quant à lui de 59%. Ces chiffres concernent l’ensemble des activités du groupe mais les ventes de vaccin sont indubitablement porteuses : sur les six premiers mois de l’année, elles ont rapporté 11,3 milliards de dollars.





Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : chute historique du tourisme en région parisienne au premier semestre

adrien

Paris : les passerelles du Canal Saint-Martin restaurées pendant l’hiver

adrien

Le pistolet à impulsion électrique est-il dangereux ?

adrien

Sanofi veut supprimer 1.700 emplois en Europe, dont un millier en France

adrien

Meghan et Harry : leurs statues de cires mises à l’écart pour la réouverture du musée Tussauds

adrien

Canneseries : Découvrez le palmarès de l’édition 2020

adrien