heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Covid-19 : des milliers de patients se plaignent de symptômes persistants


Plus d’un mois et demi après avoir été malades du Covid-19, des patients se plaignent toujours de symptômes, comme l’essoufflement ou la fatigue. Ils seraient jusqu’à 15%, selon des infectiologues.

Tachycardie, difficultés respiratoires, brûlures thoraciques, troubles nerveux, phlébite… Depuis le 10 mars, où les premiers symptômes de type grippaux sont apparus, Marie (le prénom a été changé) oscille entre des «jours meilleurs en ayant l’impression d’être guérie» et des «grosses rechutes inquiétantes», nécessitant une hospitalisation à deux reprises, mais sans avoir été testée, explique-t-elle à l’AFP.

«Mi-avril, j’allais mieux alors mon cardiologue m’a dit de faire de l’exercice, j’ai fait du vélo d’appartement pendant 10 minutes, je me suis retrouvée clouée au lit pendant 48 heures car mon cœur battait à 150», raconte-t-elle, avec «l’impression de respirer dans une paille».

Alors que son médecin généraliste lui dit qu’elle «somatisait», elle décide de créer le hashtag #aprèsJ20, pour «fédérer» les malades dans son cas. Des centaines de personnes, 80% de femmes assez jeunes, la contactent rapidement.

L’une d’elle, 36 ans, agent RATP en congé parental d’éducation, très sportive et en bonne santé, connaît des symptômes du coronavirus (fièvre, courbatures, fatigue intense, perte d’odorat et de goût) depuis le 21 mars, avec une «rechute totale, comme au premier jour, fin avril». Elle souffre alors de migraines, puis rapidement de tachycardie avec «le cœur qui s’emballe» et «d’un essoufflement malgré peu d’efforts».

Des tests négatifs

Sollicité par ces patients qui se sentent délaissés, Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches émet l’hypothèse d’«une réaction de type inflammatoire de la machinerie du système immunitaire». «Ce n’est plus le Covid, c’est la résultante du Covid, c’est-à-dire que le système immunitaire se met en marche pour nettoyer ce virus et cela entraîne une grande fatigue», précise-t-il.

Plus de la moitié de ces gens aux symptômes persistants ont des tests Covid négatifs, leurs prises de sang ne montrent aucune trace d’infection et leurs scanners sont normaux, poursuit-il.

Selon lui, ils pourraient représenter 5 à 10% des malades du Covid-19, soit plusieurs milliers de personnes en France, affirmant que cela touche principalement des «femmes jeunes sans antécédent médical», plus sujettes à «l’anxiété» ou à une «dérégulation du système immunitaire». Une statistique un peu moins haute que les 10 à 15% avancés par l’infectiologue Pierre Tattevin, du CHU de Rennes, et président de la Société de pathologie infectieuse de langue française.



Source link

Autres articles à lire

Amendes, majorité pénale, places de prison… Xavier Bertrand passe à l’offensive et répond à Emmanuel Macron

adrien

Restaurants fermés en PACA : la colère monte d’un cran

adrien

Portland : un mort en marge de heurts entre manifestants antiracistes et pro-Trump

adrien

DIRECT – Coronavirus : 31 morts en 24h en France, le reflux continue en réanimation

adrien

Mars : pourquoi on ne peut pas encore envoyer d’hommes sur la planète rouge

adrien

Paris : où se trouvent les 8 nouveaux hectares d’espaces verts parisiens ?

adrien