heureux-qui.com
Fil Info

Couvre-feu : sortir son chien, prendre le train ou l’avion… Ce qu’on peut faire ou non

Notez cet article


Il va falloir s’y habituer. A compter de ce vendredi 16 octobre 23h59, le couvre-feu va devenir une réalité à Paris et dans huit métropoles du pays. S’appliquant ensuite, soit dès le lendemain samedi, de 21 h à 6 h pendant au moins quatre semaines, cette nouvelle règle vient bousculer le quotidien des Français.

Dans ce contexte, nombreux sont ceux qui s’interrogent : concrètement, que sera-t-il possible encore de faire, ou de ne plus faire, le soir et la nuit durant ?

Travailler, sortir son chien, rendre visite à une personne dépendante… : possible, mais avec une attestation

Lors de sa conférence de presse, jeudi 15 octobre, le Premier ministre a affirmé que, dès samedi, «tout le monde devait être chez soi à 21 h. Et que, sauf exception, tous les commerces ou services publics recevant du public seront fermés».

Mais, dans le détail, des exceptions, ont été prévues. Jean Castex a ainsi lui-même indiqué que certains déplacements resteront autorisés. Il faudra néanmoins au préalable se munir d’une attestation dérogatoire. Celle-ci devrait être téléchargeable dès vendredi sur le site du gouvernement (gouvernement.fr) et un numéro de téléphone d’assistance dédiée a également été mis en place (0800.130.000).

Ces déplacements autorisés le seront notamment «pour raisons de santé – comme se rendre à l’hôpital ou dans une pharmacie de garde – ou pour raisons professionnelles, ou si on a un train ou un avion qui part [ou arrive] après 21 h», a précisé le Premier ministre. Dans ce dernier cas, le billet d’avion ou de train après 21 h vaudra dérogation. Les travailleurs, en plus de leur attestation dérogatoire, devront en outre se munir d’un justificatif de leur entreprise ou d’une carte professionnelle.

Une exception est également prévue si on doit se rendre auprès d’un proche dépendant, ou sortir un animal de compagnie, comme cela était déjà le cas pendant le confinement.

Se faire livrer un repas à domicile : Oui

Certains établissements recevant du public échapperont à la fermeture nocturne pour des besoins évidents de service public.

C’est le cas, bien sûr, des hôpitaux et établissements accueillant des personnes précaires, ou des commissariats.

Mais les restaurants, à partir du moment où ils n’accueillent plus de public en salle à 21h, pourront aussi continuer à assurer la livraison à domicile.

Ce faisant, il sera tout-à-fait possible de se faire livrer à manger à la maison dans la soirée.

Faire un footing après 21 h : non

Aller courir le soir n’est pas un motif valable de sortie après 21 h.

Même chose pour les autres activités sportives comme le vélo.

En cas de non-respect de cette règle, les contrevenants pourront s’exposer à une amende de 135 euros.

Les fêtes de mariages : non, mais les cérémonies, oui

Sur l’ensemble du territoire, «toutes les fêtes privées – comme les mariages ou les soirées étudiantes – qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites», a annoncé le Premier ministre.

Dans la foulée, les services de Matignon ont néanmoins affirmé que les cérémonies de mariages civils et religieux seront autorisées, à condition de respecter le port du masque et de laisser vacant un siège sur deux. Ce sont les fêtes qui suivent ces cérémonies et qui, organisées dans des salles normalement prévues à cet effet, sont interdites.

Dans un lieu privé (maison ou appartement), le gouvernement recommande de se limiter à six personnes, comme c’est la recommandation officielle pour tous les rassemblements dans le cadre privé.

Théâtres et cinémas : des aménagements réclamés

Le secteur de l’évènementiel, très fragilisé par la crise sanitaire, théâtres et cinémas en tête, demande un aménagement du couvre-feu, qui, ce jeudi, était encore en cours d’évaluation par le gouvernement.

Concrètement, les séances seraient dans l’obligation de terminer à 21 h, mais les spectateurs auraient ensuite le temps de regagner leur domicile, selon une information du Monde.

Mais pour le moment, en l’absence de dérogation officielle, les salles seront contraintes de fermer à l’heure prévue du couvre-feu, dès samedi.

Partir en vacances : Oui

Oui, il sera toujours possible de partir en vacances, malgré le couvre-feu.

«Nous n’avons pas décidé de limiter les déplacements entre les régions», avait annoncé Emmanuel Macron, lors de son interview de mercredi soir, alors que les vacances de la Toussaint commencent ce vendredi.

Les déplacements à l’étranger seront, eux aussi, toujours autorisés, dans le respect des règles établies par les pays de destination (voir site diplomatie.gouv.fr).

Les rassemblements à la maison : pas plus de six personnes

Ce n’est pas une obligation, mais une recommandation très forte. 

Dans le cadre privé, les Français sont invités à ne pas se rassembler à plus de six personnes maximum.

Pour cette prise de parole très attendue, le Premier ministre Castex (g) était notamment assisté du ministre de la Santé (c) et du ministre de l'Economie (d).

Il n’est pas possible de légiférer sur un rassemblement privé dans un lieu d’habitation. Il s’agit de personnes hors du cercle familial.

Retrouvez toute l’actualité liée au coronavirus ICI



Source link

Autres articles à lire

Cancer du sein : les 5 signes qui doivent vous alerter

adrien

Les Sims 4 : on a voyagé dans la galaxie Star Wars

adrien

L’ouragan Laura qualifié d’ «extrêmement dangereux»

adrien

DIRECT – Coronavirus : Plus d’une personne en grande précarité sur deux infectée au Covid-19 en Ile-de-France

adrien

Un reportage de Sept à Huit sur les conditions de détention des agresseurs sexuels choque les internautes

adrien

Kim Kardashian prend la défense de Kanye West, son mari victime de troubles bipolaires

adrien