heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Couvre-feu à 18h : quand sera-t-il terminé ?


Cela fait un peu plus d’un mois que les Français ont appris à vivre avec, mais beaucoup commencent à trouver le temps long. Le 14 janvier dernier, le Premier ministre, Jean Castex, avait annoncé la généralisation du couvre-feu à 18h sur l’ensemble du territoire. Mais quand cette mesure prendra-t-elle fin ?

Autant le dire de suite, ce mercredi 17 février, cette question reste en suspens.

Il y a un mois, lors de sa prise de parole, le chef du gouvernement avait précisé que le couvre-feu généralisé était mis en place pour «au moins quinze jours». 

Or, à l’heure actuelle, force est de constater que les Français ne voient toujours pas le bout du tunnel.

Tout dépend de la situation sanitaire

Du côté du gouvernement, on entretient également un certain flou. A Matignon, les services du Premier ministre se bornent par exemple à répéter aux journalistes que le couvre-feu restera en vigueur «tant que la situation le nécessitera».

Même son de cloche à l’Elysée où Emmanuel Macron a justement réuni ce mercredi un nouveau Conseil de défense sanitaire. Bien que tendue dans certains départements, la situation épidémique reste il est vrai encore globalement relativement stable, et le nombre de nouveaux cas de contaminations au Covid-19 continue même de décroître lentement au niveau national.

De même, l’explosion tant redoutée, sur fond de variants plus contagieux, n’a pas eu lieu. Pour autant, «la situation est si fragile qu’un rien peut la faire changer», a prévenu, ce mercredi, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement à l’issue du Conseil de défense sanitaire. «Nous devons maintenir nos efforts et éviter tout relâchement», a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, le moment est donc au statu quo. En clair, il n’est pas question, à ce stade, ni de serrer la vis avec un nouveau confinement, ni d’assouplir les mesures de couvre-feu. Une parenthèse qui devrait, selon certaines sources et sauf surprise, durer au moins jusqu’à la fin des vacances de février, soit jusqu’au dimanche 7 mars, avec la fin des congés de la zone B. 

Le cap des 5.000 cas quotidiens toujours loin

Pour rappel, au mois d’octobre dernier, Emmanuel Macron avait fixé à 5.000 le nombre de contaminations quotidiennes, seuil à même de faire retrouver au pays une vie plus normale.

Or, aujourd’hui, un mois après la généralisation du couvre-feu à 18h et plus de deux semaines après la décision de ne pas reconfiner, sur les sept derniers jours, le nombre de nouveaux cas quotidiens est toujours de 18.000 en moyenne.

Même chose du côté du nombre de malades hospitalisés au Covid-19, qui se maintient autour de 26.000 (26.195), alors que celui des patients en réa tourne autour de 3.000 (3.358, selon les dernières données mardi). Un chiffre qui reste au plus haut depuis le mois de décembre dernier.

La mobilité des Français était début février inférieure de 20 % à son niveau pré-pandémique.

«La pression sur les hôpitaux reste extrêmement forte», a résumé Gabriel Attal.

En définitive, une levée des restrictions ne pourra donc en théorie se faire qu’en présence d’une nette amélioration de l’épidémie. 

Car quand bien même les indicateurs s’améliorent lentement, en l’absence d’une vaccination de masse et alors que les variants menacent, tout peut encore basculer. Les autorités sanitaires n’excluent pas d’ailleurs la venue d’une nouvelle vague épidémique à laquelle ils se préparent déjà.

Les établissements de santé doivent en effet activer «a minima» leur «plan de mobilisation interne», c’est-à-dire le premier niveau du «plan blanc», d’ici à ce jeudi.

A cette heure, l’épidémie coule et le courant semble calme. Mais il faut se méfier de l’eau qui dort et surveiller constamment les flots pour ne pas se retrouver noyé.

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

Hitman 3 : L’assassin de l’ombre tire sa révérence sous la lumière des projecteurs

adrien

Vaccin contre la grippe : 70 à 80 % des pharmacies sont en rupture de stock

adrien

Zoom : un chirurgien est jugé alors qu’il est en pleine opération

adrien

Féminicide à Hayange : une mission d’inspection annoncée par Gérald Darmanin, Marlène Schiappa et Eric Dupond-Moretti

adrien

NBA : Tout savoir sur Theo Malédon, le prometteur français drafté par Oklahoma

adrien

Vision du Monde se mobilise aujourd’hui pour la journée mondiale de l’eau

adrien