heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Couvre-feu à 18h dès le 2 janvier : des élus azuréens s’opposent à la mesure


Le maire de Cannes David Lisnard, le président du Département Charles Ange Ginésy, le maire d’Antibes Jean Leonetti et son homologue de Grasse Jérôme Viaud demandent au gouvernement de renoncer au couvre-feu à 18 heures dès le 2 janvier, pour les Alpes-Maritimes.

«Aucune évaluation sanitaire tend à démontrer que les interactions sociales sont plus fortes à ces heures de la journée et aucune mesure de contrainte et de contrôle particulière n’est annoncée pour accompagner cette mesure», soulignent-il dans un communiqué. Au contraire, elle risque d’avoir un effet contre-productif car les gens vont s’agglutiner dans les grandes surfaces commerciales sur des temps plus réduits et parce que personne ne se retrouve dans ce magma de règles mouvantes. »

Ces élus qui estiment cette mesure de couvre-feu «inepte contre la Covid-19 et encore plus destructrice d’économie» posent plusieurs interrogations . : « Comment les services publics vont-ils s’organiser pour assurer leur permanence (crèches, écoles, etc.) ? Bien évidemment, aucune précision n’est apportée »; « Comment vont s’organiser les restaurants qui pratiquent le « click and collect » ? Silence de nouveau. », dénoncent-ils.

«Aucune concertation préalable n’a été organisée avec les Maires, la décision a été prise depuis Paris. » Très critiques face à cette mesure annoncée par le ministre de la santé Olivier Véran, les élus azuréens formulent d’autres propositions comme celle « d’établir un contrôle strict aux frontières et d’imposer des tests à l’arrivée à l’aéroport de tous les voyageurs ».

Ils jugent également qu’il aurait été «plus pertinent de déployer une stratégie de vaccination massive, anticipée, claire pour tous, ce qui éviterait des pressions isolées. ». En outre, ils déplorent de ne pas avoir été consultés en amont par le Gouvernement : « Aucune concertation préalable n’a été organisée avec les maires, la décision a été prise depuis Paris. Nous demandons la départementalisation des décisions et la prise en compte de la territorialité. » écrivent-ils. 

Une position qui tranche avec celle défendue par le maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d’Azur Christian Estrosi qui a salué ce matin la proposition  d’anticiper de deux heures, à 18H00, le couvre-feu dans les zones de la moitié est de la France, dont Nice, où le virus circule rapidement: «Si vous ne pouvez plus sortir à 18H00, ça nous permet de maîtriser tous ceux qui pourraient déroger à la règle», a t-il notamment prévenu. 

Retrouvez toute l’actualité sur le Covid-19 ICI



Source link

Autres articles à lire

🔴 DIRECT – Coronavirus : Pfizer annonce un plan pour limiter à une semaine les retards de livraisons de vaccins

adrien

Climat : le Groenland proche du point de non-retour

adrien

Allocation de rentrée scolaire : montant, plafond des ressources… ce qui va changer en septembre

adrien

Les défis numériques de Joe Biden

adrien

Ces 15 films à voir cet été

adrien

Le calcium dans nos dents et nos os provient des étoiles

adrien