heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Coupe de France : l’OM à Auxerre pour chasser la crise


Une Coupe pour se remettre à l’endroit ? Dans le brouillard en coulisses et sportivement, l’OM se déplace à Auxerre (Ligue 2), mercredi, pour y disputer les 32es de finale de la Coupe de France.

Neuvième de Ligue 1 à 18 points de la 3e place, occupée par le PSG, Marseille, qui compte certes deux matchs en retard (Nice et Rennes), a pratiquement dit adieu à la Ligue des champions pour l’an prochain. Et la Ligue Europa, via le championnat, semble également très loin. Conséquence, le club phocéen n’a peut-être plus qu’une chance : la Coupe de France.

Mais avant de penser à l’Europe l’an prochain, l’OM veut d’abord panser ses plaies. Le club olympien a vécu des dernières semaines très compliquées. Entre des résultats sportifs catastrophiques (4 défaites, 2 nuls ainsi que le revers en Trophée des champions), une crise en coulisses (supporters qui sont entrés dans la Commanderie et départ d’André Villas-Boas), le bateau marseillais tangue.

Alors que Pablo Longoria, le directeur sportif – qui a d’ailleurs présenté Olivier Ntcham la dernière recrue du club lors du mercato hivernal -, est en pleine recherche d’un entraîneur (Jorge Sampaoli serait le favori), Nasser Larguet a été appelé en secours. Le directeur de la formation, réputé pour son calme et sa pédagogie, est venu apporter un peu de sérénité à un groupe complètement perdu. Si les coéquipiers de Steve Mandanda se sont inclinés dimanche face au PSG (0-2), ils ont affiché un visage positif comme à Lens quelques jours plus tôt (2-2).

Lionel Messi et Cristiano Ronaldo sont les deux joueurs les mieux payés au monde.

«Il y a eu un très bon état d’esprit pour moi, avait confié Larguet dimanche après la défaite contre Paris. (…) Pour une équipe qui a connu des désagréments, je pense qu’elle a répondu présent. Ces quelques jours ont été très positifs. Maintenant il faut aller vers la performance.»

Et c’est ce que les Marseillais, qui devront faire sans Arkadiusz Milik, Dimitri Payet et Alvaro Gonzalez, devront faire mardi à l’Abbé Deschamps contre le 5e de Ligue 2, à la lutte pour la montée, qui aura à cœur de battre un club de l’élite pour se rappeler du bon vieux temps.

«On est l’OM, c’est à nous de poser des problèmes à l’adversaire, de faire le jeu, a souligné mardi Larguet. Je voudrais de la révolte les jours de matchs.» A ses joueurs de lui répondre sur le terrain désormais face aux Auxerrois.

Surtout qu’ensuite, un programme très chargé les attend. Un déplacement à Bordeaux, dimanche, où ils ne gagnent plus depuis plus de 40 ans, la réception de Nice (17 février), un déplacement à Nantes (21 février), l’accueil de Lyon (28 février) et un voyage à Lille (2 mars). Autant dire qu’une qualification pour les 16es de finale de la Coupe de France serait un véritable bol d’air frais…

 A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

Kaamelott Premier Volet : Alexandre Astier nous livre sa vision du mythe arthurien

adrien

un des «Beatles» du groupe terroriste plaide coupable devant la justice américaine

adrien

Marine Le Pen lance sa campagne CNEWS

adrien

Portland : les forces de l’ordre fédérales accusées d’enlever des manifestants

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : la situation ne nécessite « pas de mesures exceptionnelles » supplémentaires, selon Christophe Castaner

adrien

L’édito de Guillaume Bigot : «Rixes mortelles : le péril jeune»

adrien