heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Coronavirus : un test plus rapide développé à La Réunion


Plus rapide, presque aussi fiable que le traditionnel test PCR, et sensible au variant anglais. Des scientifiques de La Réunion ont mis au point un nouveau test de dépistage du coronavirus, qui va faire l’objet d’une expérimentation sur l’île dans les prochains jours.

Tout comme le PCR, il s’agit d’un test par prélèvement nasal, à l’aide d’un écouvillon. Mais alors que les résultats du PCR sont connus après plusieurs heures de traitement et nécessitent une manipulation en laboratoire, le RunCov, développé par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) de la Réunion, s’avère beaucoup plus simple.

Les échantillons prélevés ont seulement besoin d’être chauffés à 95°C puis d’être placés dans une petite machine. En 30 minutes maximum, elle indique si le test est positif ou négatif. Si la charge virale est forte, le résultat peut même tomber au bout de 5 minutes.

Un gain de temps énorme, pour une fiabilité quasiment équivalente à celle du test PCR (qui peut aller jusqu’à 98 %). Selon Eric Jeuffrault, le directeur régional du Cirad, interrogé par Libération, il a en effet «une sensibilité d’environ 90 %, même avec de faibles charges virales, ce qui réduit considérablement la probabilité de patients faux négatifs». Un test qui allie donc la fiabilité des tests PCR à la rapidité des tests antigéniques (15 à 30 minutes), ces derniers étant jusqu’à deux fois moins fiables.

Capable de détecter le variant anglais

Autre avantage du RunCov, il permettrait de détecter le variant anglais, qui suscite l’inquiétude en France de par sa plus forte contagiosité. En effet, ce test analyse deux morceaux du génome, les zones S et N. Or, les chercheurs ont découvert par hasard que la souche apparue en Angleterre n’activait pas la zone S. «Si on a un résultat S- et N+, on a donc une forte suspicion de sa présence», expliquent les scientifiques à l’origine du test auprès de Libération, qui précisent que, dans ce cas, un test spécifique doit ensuite être réalisé.

Fraîchement admis dans la liste des tests Covid disponibles par le ministère de la Santé, le RunCov va être expérimenté dans les prochains jours à l’hôpital de Saint-Pierre, rapporte le quotidien, puis dans les aéroports du département d’Outre-mer. Avant peut-être un déploiement à plus grande échelle, des contacts ayant déjà été nouées avec une biotech de métropole pour la production des réactifs spécifiques à ces tests, selon Libération.

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

Réouverture des salles : 48 h de spectacle en continu au Théâtre de la Ville

adrien

un garçon de 12 décède suite à un inquiétant challenge sur TikTok| CNEWS

adrien

Période de confinement : quelles sont les règles à respecter lors d’un dépannage à domicile ?

adrien

Élaboration de CV: 4 conseils pour bien rédiger son curriculum vitae

adrien

Prix Goncourt : la première liste est tombée

adrien

Inondations en Allemagne : au moins 165 morts

adrien