heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Coronavirus : pas de ski pour les Français en Andorre


Par solidarité avec les stations françaises, les stations d’Andorre de Grandvalira et d’Ordino Arcalis ont réaffirmé, ce lundi 11 janvier, que leurs pistes seront uniquement réservées à leurs résidents jusqu’au 30 janvier.

Une annonce faite alors que le Premier ministre a annoncé, jeudi 7 janvier, que les remontées mécaniques resteront pour l’heure fermées dans l’Hexagone, donnant rendez-vous aux professionnels de la montagne le 20 janvier prochain, afin d’envisager une ouverture en février si la situation le permet, soulignant également que « l’état poursuivra son action diplomatique vis-à-vis des pays voisins dotés de stations de sports d’hiver ».  

S’inscrivant dans cette démarche diplomatique, les stations andorranes ont ainsi fait savoir dans un communiqué que « depuis le 2 janvier et jusqu’au 30 janvier à ce jour, seuls les skieurs résidant en Andorre peuvent accéder aux stations de Ski de Granvalira », précisant par ailleurs que les stations de la principauté tenaient à « s’inscrire, dans un effort collectif et solidaire, aux côtés de ses pays voisins, dans la lutte contre la propagation du virus de la Covid 19 ». 

Si seuls les résidents de la principauté pourront profiter des remontées mécaniques, les activités hors ski seront, elles, toujours accessibles aux citoyens Français. 

Quid des pays européens qui ont ouverts leurs stations ? 

Mais faute d’accord entre les pays de l’Union européenne, la Suisse, l’Autriche mais aussi l’Espagne ont rouvert un certain nombre de leurs stations de ski, adoptant chacune leur propre calendrier. 

En Suisse, la plupart des stations sont ouvertes pour l’instant et elles n’interdisent pas pour l’heure à proprement parler la présence de skieurs français. Le site de l’office de tourisme helvétique rappelle toutefois que «  Les personnes rentrant en France en provenance d’une zone accueillant des stations de ski (Grisons, Jura, Neuchâtel, Uri, Valais et Vaud) doivent se mettre en quarantaine à leur arrivée en France. La quarantaine ne s’applique pas aux personnes dont les déplacements sont justifiés par un motif professionnel ou qui présentent un résultat négatif d’un test réalisé moins de 72h avant l’entrée en France. » En effet, le Président Emanuel Macron avait annoncé avant les vacances de Noël que des contrôles aléatoires seraient mis en place aux frontières afin de dissuader les skieurs français de se rendre à l’étranger. 

Alors qu’en Autriche les stations de ski ont, elles aussi ouvert, le 24 décembre, rendant techniquement possible la pratique du ski, les mesures sanitaires mises en place par le pays rendent difficile, voire impossible cette pratique pour les citoyens français. Tous les restaurants, hébergements et locations étant fermés jusqu’au 24 janvier, les séjours touristiques sont de fait impossibles avant le 25 janvier, conduisant ainsi l’office de tourisme à préciser sur son site : « compte tenu des restrictions (hébergement et gastronomie fermés), le ski est donc à nouveau possible (ndlr) uniquement pour les résidents locaux ou dans le cadre d’excursions d’une journée à l’intérieur du pays. » Reste à savoir quelles mesures seront prises après le 25 janvier.

Retrouvez toute l’actualité Tourisme ICI. 



Source link

Autres articles à lire

Variants du Covid-19 en Ile-de-France : les résultats inquiétants révélés par l’AP-HP

adrien

Climat : les États-Unis et la Chine prêts à coopérer ensemble contre la crise climatique

adrien

League of Legends : Wild Rift, le jeu culte vous suit dans le métro

adrien

Bayern Munich-PSG : Le grand soir de Neymar ?

adrien

Tout savoir sur «la grève des femmes», qui défend l’avortement en Pologne

adrien

Voici les 3 meilleurs shampoings d’après 60 millions de consommateurs

adrien