heureux-qui.com
Fil Info

Coronavirus : l’Ile-de-France en passe de revenir sous la fameuse barre des 400

Notez cet article


Après n’avoir fait que monter en flèche depuis début mars, le taux d’incidence du coronavirus pourrait bientôt repasser sous la barre symbolique des 400 en Ile-de-France. Celle-là même qui avait poussé le gouvernement à choisir de reconfiner la région.

Selon les dernières données de Covid Tracker, le taux d’incidence – nombre de cas pour 100.000 habitants – est désormais de 402 en Ile-de-France, en baisse depuis un mois et après avoir atteint 697 fin mars. Un déclin de la pandémie déjà amorcé la semaine dernière qu’il est pour l’instant assez compliqué d’analyser, tout comme il est encore impossible d’assurer que celui-ci perdura dans le temps.

«Difficile de dire dans quelles proportions confinement, météo et vaccination jouent en faveur de cette tendance, mais pour le moment, la bascule est faite», a ainsi fait savoir Elias Orphelin, l’un des contributeurs au site Covid Tracker, qui souligne qu’en France, «les admissions à l’hôpital pour Covid-19 baissent d’environ 15 % par semaine et celles en réanimation de 17 %».

Le nombre de personnes hospitalisées en baisse

D’après les données de Santé Publique France, 7.440 personnes atteintes du Covid-19 sont actuellement hospitalisées en Ile-de-France, dont 1.698 ont été admises en soins critiques. A titre de comparaison, il y en avait 7.927 la semaine dernière, dont 1.768 en soins critiques. Soit une baisse d’environ 6,5 % en une semaine du nombre de personnes hospitalisées.

Hôpital Saint-Camille, à Bry-sur-Marne (94).

Autre bonne nouvelle : la courbe des entrées à l’hôpital, qui est restée plus élevée que celle des sorties depuis début mars, est tranquillement en train de s’inverser. En milieu de semaine dernière, il y avait 461,7 sorties d’hôpital en moyenne (dont 67,4 décès et 394,3 retours à domicile) pour 444,3 entrées à l’hôpital. Un différentiel d’environ 17 personnes contre 8 la semaine passée.

La vaccination comme nouvelle arme

L’an dernier, la bascule du nombre de personnes hospitalisées s’était faite au 8 avril 2020 et n’avait jamais cessé de décroître jusqu’au 21 août 2020. Peut-on imaginer une courbe similaire en 2021, alors que les beaux jours arrivent ? Oui, si l’on considère de surcroît que le nombre de personnes vaccinées ne cesse d’augmenter dans la région. Au 30 avril, 2.340.069 Franciliens avaient reçu au moins une dose de vaccin. Soit un peu plus de 19 % de la population (23,32 % dans toute la France). Contre 16,91 % il y a une semaine.

Attention tout de même, le taux d’occupation des lits de réanimation est toujours à 152 % en Ile-de-France, contre 154 % la semaine dernière et 155 % la semaine d’encore avant. Un chiffre qui demeure particulièrement élevé, selon Santé Publique France. «Malgré la réduction de l’incidence depuis deux semaines, la diminution de la pression hospitalière reste très limitée, notamment en services de soins critiques», expliquait l’institution dans son dernier point épidémiologique hebdomadaire.





Source link

Autres articles à lire

Paris : la justice va trancher sur la privatisation des crématoriums

adrien

Willow : la série dérivée du film culte sera produite par Lucasfilm

adrien

En Lozère, les fêtards partent progressivement après une géante «rave party»

adrien

Avant Kanye West, ces surprenants candidats à la présidentielle américaine

adrien

France-Suisse, Mondial de handball 2021 : à quelle heure et sur quelle chaine ?

adrien

Joe Biden et Donald Trump commémorent les attentats du 11 septembre ensemble

adrien