heureux-qui.com
Fil Info

Coronavirus : le premier test virologique salivaire est Français et sera commercialisé en juin

Notez cet article


La promesse est belle : un test fiable, facile à réaliser et qui permet de savoir si l’on est atteint du Covid-19 en moins d’une heure. Tout ça grâce à un peu de salive. De fabrication française, Easycov a fait l’objet d’essais cliniques fructueux au CHU de Montpellier. Selon ses créateurs, il doit être commercialisé en juin.

Easycov est le tout premier test virologique salivaire développé dans le cadre de la pandémie de coronavirus. Il est l’oeuvre d’un consortium d’entreprises et de chercheurs français dont la majeure partie est basée à Montpellier.

Il s’agit de l’entreprise de biotechnologie Skillcell, du laboratoire de recherche du CNRS Sys2Diag, et de la société Vogo.

Dans un communiqué, ils expliquent le principe de leur création. Ainsi, Easycov consiste à prélever «moins d’un mL de salive sous la langue du patient» avant de déposer successivement  l’échantillon «dans deux tubes chauffés à 65°». La couleur du prélèvement après traitement, permet de déterminer si le sujet est atteint du Covid-19 ou non.

L’obtention du marquage CE, qui matérialise la conformité du produit à la réglementation européenne, est prévue pour «la première quinzaine de juin». La production d’Easycov sera lancée juste après et assurée par la société alsacienne Firalis. Le tout pour une mise sur le marché à la mi-juin, au prix de 20 euros en sortie d’usine.

Cette nouvelle technologie de diagnostic a été retenue par l’Agence de l’innovation de défense, structure du ministère des Armées, dans le cadre de son appel à projets destiné à faire émerger des solutions innovantes pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Seule une trentaine d’innovations, dont Easycov, a été retenue, sur 2.580 candidatures.

Covid-19 : des tests gratuits à Clichy-sous-Bois

Cette distinction a permis de débloquer un financement de 437.000 euros et ce n’est pas le seul soutien dont dispose Easycov. Ses créateurs ont également obtenu des subventions de la part de la Direction générale de l’armement, de la région Occitanie et de l’Agence régionale de développement économique. Autant d’instances qui croient au potentiel de ce nouveau test salivaire, à la fois innovant et 100% français.

Retrouvez toute l’actualité concernant la pandémie de coronavirus ICI





Source link

Autres articles à lire

Jean-Marc Dumontet : « Je peux enfin faire mon métier », à propos de la reprise de l’activité théâtrale

adrien

Le jeu Cyberpunk 2077 va-t-il populariser une nouvelle mode vestimentaire ?

adrien

Coronavirus : Paris pourrait vacciner un tiers de ses habitants dès janvier

adrien

Pierre Vermeren, historien : «Le Printemps arabe a montré que le peuple aspirait à plus de liberté»

adrien

«Faire confiance aux collectivités et aux acteurs en première ligne» : Christian Estrosi fait le point sur ses actions

adrien

Ces 10 aliments à ne surtout pas mettre au frigo

adrien