heureux-qui.com
Fil Info

Coronavirus : le groupe sanguin joue un rôle, selon une nouvelle étude

Notez cet article


De nouvelles preuves que le groupe sanguin des patients influencerait la sévérité de leurs symptômes après une infection au SARS-Cov-2 ont été trouvées. Le 14 octobre 2020, deux études parvenant au même type de résultats ont été publiées dans Blood Advances.

D’après ces travaux, les personnes du groupe O seraient moins enclines à être infectées par le virus. Elles auraient également moins de chance de développer des symptômes sévères du Covid-19. 

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont comparé des données de santé danoises recueillies auprès de 473.000 personnes testées positives au Covid-19 à un groupe témoin de 2,2 millions de personnes issues de l’ensemble de la population. Parmi le groupe des personnes infectées, une proportion moindre d’individus du groupe O et davantage d’individus du groupe A, B et AB ont été observés. Des résultats qui suggèrent que le groupe sanguin influencerait le niveau de vulnérabilité face à une infection au SARS-CoV-2. En revanche, aucune différence significative n’a été détectée entre les groupes A, B et AB. 

Plus de défaillances d’organes chez les groupes A et AB ? 

La seconde étude publiée le 14 octobre porte sur le degré de gravité du Covid-19. Les auteurs ont passé en revue les données de 95 patients atteints de la maladie et hospitalisés à Vancouver, au Canada. Ils ont observé que les personnes des groupes A et AB étaient plus nombreux à avoir fait l’objet d’une ventilation mécanique. Cela pourrait signifier qu’elles  présentent plus souvent des lésions pulmonaires que les individus des autres groupes sanguins. Parmi cet échantillon, plus de personnes des groupes A et AB ont dû bénéficier d’une dialyse pour insuffisance rénale. Ces travaux pourraient donc aussi vouloir dire que les personnes de ces groupes sanguins ont plus de probabilité de souffrir de défaillances d’organes que les autres.  

En revanche, parmi l’échantillon des personnes hospitalisées à Vancouver, les patients des groupes A et AB n’ont pas été plus fréquemment retrouvées, ce qui tend à penser que le groupe sanguin n’a pas d’effet sur la propension à être hospitalisé après avoir contracté le Covid-19. Toutefois, l’étude a montré que la durée d’hospitalisation était plus longue pour les patients des groupes A et AB. Un autre indicateur potentiel d’une vulnérabilité plus importante chez ces groupes sanguins que les autres. Les chercheurs souhaitent consolider leurs résultats en les confrontant à échantillons plus larges et étendre leurs paramètres aux défaillances d’autres organes vitaux que les poumons et les reins. 

Les deux travaux compilés semblent donc indiquer que le groupe sanguin O apparaît plus protecteur d’une part par rapport à une infection au virus, et face aux formes sévères de la maladie, d’autres part. 

En juin, une étude menée par la société américaine spécialisée dans la biotechnologie, 23andMe, avait conclu à une hypothèse similaire. Selon ces travaux, les individus du groupe O auraient entre 9 et 18% de chance en moins d’être testés positifs à la maladie. 

Retrouvez toute l’actualité Coronavirus ICI 



Source link

Autres articles à lire

Halloween : 5 jeux vidéo pour se faire peur

adrien

Coronavirus : la Nouvelle-Zélande reporte ses élections, nouvelles mesures en Italie

adrien

Coronavirus : Tom Hanks «ne sait pas du tout» quand il pourra rejouer

adrien

Coronavirus : quelles sont les règles de l’ARS pour contenir la circulation du virus en Ile-de-France ?

adrien

Chloroquine : «inquiétudes» de scientifiques sur l’étude du Lancet

adrien

Antoine Griezmann en pleine déprime à Barcelone

adrien