heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Coronavirus : le beau temps s’installe cette semaine faisant craindre un relâchement


Après un week-end ensoleillé, le beau temps va jouer les prolongations dans l’Hexagone à compter de ce lundi et, selon Météo-France, toute la semaine. Une douceur bienvenue après la vague de froid qui a récemment frappé le nord du pays, mais qui, en plein Covid, met en alerte les épidémiologistes et les autorités sanitaires.

Si le démarrage se fera d’abord hésitant, la journée de ce lundi coïncidant avec le passage d’une petite dépression sur la Méditerranée accompagnée de pluies parfois abondantes en Languedoc-Roussillon, au nord de la Seine, le soleil fera de la résistance et sera toujours de la partie. 

Malgré quelques passages nuageux, le thermomètre affichera ainsi, ce lundi 22 février après-midi, 17 °C à Lyon (Rhône), 16 °C à Auxerre (Yonne), 15 °C à Lille (Nord) et 14 °C à Paris. 

Au sud, Météo-France prévoit 15 °C sous la pluie à Marseille (Bouches-du-Rhône), 14 °C mouillés à Perpignan (Pyrénées-Orientales) et seulement 12 °C à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), à comparer aux 18 °C minimum de la veille. 

Pic de douceur mardi et mercredi

En revanche, dès demain mardi, mais également mercredi, place à une belle vague printanière. En effet, l’ensemble du pays devrait connaître un nouveau pic de douceur, rappelant celui observé durant le week-end.

Seule exception, le Languedoc-Roussillon où les entrées maritimes resteront nombreuses. De même, la Bretagne et les départements du nord-ouest pourraient connaître quelques passages nuageux, mais très légers. Partout ailleurs, le soleil sera roi.

En termes de températures, Météo-France prévoit ainsi pour ce milieu de semaine de 5 à 10°C en matinée du nord au sud, et les gelées seront quasiment absentes, même dans l’est.

L’après-midi, le mercure oscillera de 16 °C à Paris et à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), contre 15 °C à Lille (Nord) et 14 °C attendus à Marseille, tandis que des pointes à 20°C sur le sud de l’Aquitaine et en Auvergne-Rhône-Alpes ne seront pas exclues.

Pour le reste de la semaine, à compter de jeudi donc, les températures devraient descendre peu à peu, tout en restant douces.

Bien sûr, ces valeurs ne sont pas du tout de saison puisque similaires à celles observées d’habitude à la mi-avril. Avec la douceur qui s’annonce, les régions du Sud-Ouest pourraient même avoir un des mois de février les plus doux jamais relevés.

La crainte de rassemblements sous Covid

Alors que l’épidémie de coronavirus repart de plus belle, notamment dans certaines régions comme dans le Nord, à Nice ou en Moselle, les autorités sanitaires devraient dans ce contexte rester à cran toute la semaine.

Médecins et responsables politiques craignent de voir le scénario de ce week-end se répéter. Samedi et dimanche dernier, la hausse des températures s’est en effet accompagnée d’un certain relâchement, notamment à Paris, où certains quartiers étaient noirs de monde.

Biarritz : la police municipale renforce les contrôles pour veiller au respect du couvre-feu

Un projet qui, bien que non confirmé de source officielle, pourrait vite être mis de côté avec un relâchement général. La preuve, s’il en fallait une, qu’en matière de gestion de l’épidémie tout peut basculer et que seule la mobilisation de tous, dans l’attente des vaccins, peut faire gagner la partie.

A voir aussi





Source link

Autres articles à lire

Des chiens-robots à la recherche de vie dans les volcans avant d’aller sur Mars

adrien

Féminicides: malgré la prise de conscience, les victimes ont augmenté en 2019

adrien

Chômage : un troisième trimestre plombé par le coronavirus ?

adrien

Fin de cavale pour trois trafiquants de drogue

adrien

L’élection de Joe Biden est une grande première à plus d’un titre

adrien

Port du masque obligatoire en entreprises : quelles sont les exceptions ?

adrien