heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Coronavirus : la vidéo «choc» du gouvernement fait réagir les internautes


Le ministère de la Santé a publié, samedi 12 septembre, un clip préventif pour sensibiliser les Français au respect des gestes barrières alors que l’épidémie de coronavirus progresse.

Avec cette vidéo choc d’une minute, intitulée «On peut tous être touchés», le gouvernement souhaite faire prendre conscience aux citoyens l’importance de la distanciation sociale.

Dans ce clip, on assiste à la propagation du virus au sein d’une famille. Un homme fait la bise à une collègue, son fils enlace une amie en sortant du lycée… avant que toute la famille ne se réunisse pour l’anniversaire de la mère. Un manquement aux gestes barrières qui conduit alors à la contamination de la femme et son hospitalisation sous assistance respiratoire. 

«On peut tous être touchés, alors on doit tous se protéger. Ensemble continuons d’appliquer les gestes barrière», conclut la vidéo. Le ton beaucoup plus sombre employé dans cette campagne a suscité de nombreuses réactions sur Twitter. Certains dénoncent notamment une vidéo «anxiogène» et «culpabilisante». 

«C’est vraiment odieux ce spot (…) Plus d’amour, plus de tendresse, faire attention aux gens à risque oui, mais pas ça, un monde vide d’amour», écrit notamment un internaute. «Quelle honte de jouer avec le sentiment de culpabilité», «Beau clip pour culpabiliser les gens», peut-on aussi lire.

Pour d’autres internautes, ce clip est nécessaire pour une prise de conscience collective. 

Retrouvez toute l’actualité du coronavirus ICI





Source link

Autres articles à lire

SNCF : pourquoi les cheminots font-ils grève le 17 septembre ?

adrien

Pollution : New Delhi ferme ses écoles pour une semaine

adrien

Ces couples qui se sont séparés en 2021

adrien

Coronavirus : voici où se faire tester gratuitement à Paris

adrien

Paris : la municipalité défend son projet de «grand site tour eiffel»

adrien

Festival de Cannes 2021 : Jury, tapis rouge, films en compétition… Tout savoir sur la 74e édition

adrien