heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Coronavirus : en Israël, un reconfinement qui fait débat


Israël va devenir ce vendredi 18 septembre le premier pays du monde à imposer un nouveau confinement général de sa population, pour tenter de juguler la deuxième vague de contamination au coronavirus qui frappe le pays. Ce timing est loin de faire l’unanimité, car ce reconfinement d’au moins trois semaines tombe en pleines fêtes religieuses juives.

Il entrera en vigueur à quelques heures du début de la fête de Rosh Hashana, le Nouvel An juif, se poursuivra pendant Yom Kippour (27-28 septembre), le jour le plus saint du calendrier juif, et se terminera au dernier jour de Soukkot, la «fête des cabanes», vers le 9 octobre prochain. «Je sais bien que ces mesures nous imposent à tous un lourd tribut (…) Ce n’est pas une période des Fêtes comme d’habitude, nous ne serons certainement pas en mesure de célébrer avec nos familles élargies», a admis Benjamin Netanyahou lors d’une allocution télévisée dimanche soir.

Cette période est habituellement un moment où les familles et les amis se rassemblent, et où les fidèles se retrouvent dans les synagogues. Le confinement va très largement limiter les festivités cette année. En effet, les Israéliens ne pourront pas se déplacer à plus de 500 mètres de leur domicile. Quant aux rassemblements, ils seront limités à dix personnes en intérieur, et à vingt personnes en extérieur, réduisant de fait le nombre de croyants qui pourront venir prier dans les synagogues. Quant aux musulmans israéliens, ils ne pourront pas se rendre sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem, troisième lieu saint de l’islam. Elle sera fermée pendant trois semaines à partir de vendredi après-midi, après avoir déjà été fermée deux mois au début de la pandémie de Covid-19.

Démission dans le camp de Netanyahou

La population israélienne avait dans sa grande majorité accepté sans rechigner le premier confinement en mars-avril, qui coïncidait pourtant avec la Pâque juive. Les réactions à l’annonce de ce second confinement ont été tout autres. Ras-le-bol, colère, déprime, les Israéliens font preuve de défiance vis-à-vis du gouvernement, accusé d’avoir mal géré l’après-confinement. Des manifestations ont ainsi éclaté ces dernières semaines dans le pays pour réclamer la démission de Benjamin Netanyahou.

Après avoir bien résisté à la première vague, Israël est aujourd’hui le pays du monde ayant le plus de cas de Covid-19 par habitant au cours des deux dernières semaines, selon les données officielles recueillies par l’AFP. Au total, depuis le début de la pandémie, le pays du Proche-Orient a enregistré plus de 172.000 contaminations et 1.163 morts, pour une population de neuf millions d’habitants.

L’opposition à ce reconfinement généralisé vient même du propre camp de Benjamin Netanyahou. Yaacov Litzman, chef du parti ultra-orthodoxe Juif unifié de la Torah et allié-clé du Premier ministre israélien, a démissionné dimanche de son poste de ministre du Logement, déplorant que «des centaines de milliers de Juifs de toutes les populations et de tous les secteurs» ne pourraient pas prier dans les synagogues pendant les fêtes du Nouvel An juif. Avant l’annonce du nouveau confinement, le ministère des Finances s’était prononcé contre cette mesure pour des raisons économiques. Il avait estimé son coût à au moins 6,5 milliards de shekels, soit 1,6 milliard d’euros.

«C’est une mesure agressive, qui dévaste l’économie et n’est pas utile pour stopper l’épidémie. La seule raison pour laquelle le gouvernement impose un reconfinement, c’est qu’il est complètement perdu (…), qu’il a complètement échoué à gérer le coronavirus», a de son côté accusé le chef de l’opposition Yaïr Lapid, leader de la formation centriste Yesh Atid-Telem, dans un entretien à l’AFP lundi soir. C’est «un coup de marteau» pour les petites entreprises, a dénoncé Naftali Bennett, patron du parti de droite Yamina. Le gouvernement israélien reste pour l’instant droit dans ses bottes, mais craint que de nombreux habitants violent le confinement.

Retrouvez toute l’actualité sur le coronavirus ICI



Source link

Autres articles à lire

faute de touristes, les logements Airbnb basculés en locations « classiques » ont explosé de 365 %

adrien

Alan Turing sur le nouveau billet de 50 livres sterling

adrien

Laurent Bignolas et Karine Baste-régis : leurs émouvants adieux à Télématin

adrien

Ce que pourrait annoncer le gouvernement ce jeudi

adrien

Meghan Markle : c’est au tour de sa demi-sœur de la critiquer et de souligner ses mensonges

adrien

Île Maurice : une partie de l’épave du bateau ayant provoqué une marée noire a coulé

adrien