heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Coronavirus : de la fabrication à l’injection, quel est le parcours du vaccin jusqu’au patient ?


La campagne de vaccination contre le Covid-19 commencera demain, dimanche 27 décembre, en France. Mais avant d’être injecté aux Français, les doses, qui doivent être conservées à -80 et -20°C pour ne pas perdre en efficacité, auront suivi un parcours millimétré.

Fabrication dans les usines européennes de pfizer et de moderna

Les vaccins des laboratoires Pfizer/BioNTech et Moderna ont été les premiers à franchir l’étape des essais cliniques sur l’homme. Mais ils sont aussi les plus sensibles aux variations de températures : le premier doit ainsi être conservé à -80°C (et tient cinq jours entre 2 et 8°C dans un réfrigérateur traditionnel), et le second à -20°C. Autrement, les deux substances risquent de perdre rapidement en efficacité. 

Le géant américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont d’ores et déjà promis 598 millions de doses à leurs clients. Pour les fabriquer, Pfizer fait tourner son usine belge située à Puurs (à une heure et demi de Lille) à plein régime tandis que BioNTech a lancé une unité de production à Marburg en Allemagne. 

De son côté, l’américain Moderna a confié sa production au groupe suisse Lonza, qui fabrique ses vaccins dans la ville de Viège. 

A partir du premier trimestre 2021, des doses du vaccin devraient être fabriqués en France : l’entreprise de sous-traitance pharmaceutique Delpharm devrait concevoir une partie des vaccins de Pfizer/BioNTech dans son usine d’Eure-et-Loir et le laboratoire Récipharm devrait participer à la production du vaccin Moderna à Monts (Indre-et-Loire).

transport sans briser la chaîne du froid

«Acheminer des millions de vaccins, certains avec des caractéristiques très particulières, est une opération d’une grande complexité», avait reconnu le Premier ministre Jean Castex au début du mois de décembre. 

Pour transporter et stocker les flacons, Pfizer a notamment commandé des boîtes d’expédition remplies de glace carbonique (ou «glace sèche»). Ils permettront de conserver le vaccin à bonne température pendant deux semaines. 

Reception chez des grossistes

Les camions transportant ces conteneurs thermiques seront ensuite acheminés auprès de grossistes, spécialisés dans le stockage de produits pharmaceutiques. Ils peuvent livrer les doses de vaccin sur tout le territoire en moins de 48 heures. 

Une fois arrivées dans les pharmacies et les Ehpad, les doses conservées entre 2 et 8 °C devront être injectées le plus rapidement possible. 

Une partie des vaccins sera livré directement aux établissements hospitaliers, qui pourront ainsi vacciner les personnes âgées en lien avec ces hôpitaux. Des «super-congélateurs» pouvant descendre jusqu’à -80°C ont été commandés pour ces établissements. 

Quel parcours pour vacciner le grand public ?

En France, le plan de vaccination a été divisé en cinq phases. Les résidents des Ehpad et le personnel soignant seront les premiers à en bénéficier, avant les séniors qui présentent une comorbidité, ceux qui sont âgés de plus de 50 ans et enfin ceux qui sont le plus exposés à la maladie. 

La dernière phase concernera les Français de plus de 18 ans qui ne présentent aucune comorbidité. Elle devrait intervenir à l’été 2021. Le transport et la distribution des vaccins qui seront destinés à cette partie de la population devrait être similaire. Mais d’ici là, d’autres substances moins difficiles à conserver (celles de Sanofi ou d’Oxford/AstraZeneca) auront peut-être obtenu le feu vert des autorités, facilitant grandement la l’acheminement des doses. 

Retrouvez toute l’actualité sur le Coronavirus ICI





Source link

Autres articles à lire

Samy Naceri : que devient le héros de la saga «Taxi» ?

adrien

Grande Bretagne : la vente de voitures neuves à essence ou diesel interdite à partir de 2030

adrien

Karabakh : les combats s’intensifient

adrien

Champ et Major, futurs chiens en chef de la Maison Blanche

adrien

New York : une synagogue condamnée pour avoir organisé un mariage clandestin en pleine pandémie

adrien

Hippocrate : une saison 3 autour du Covid ?

adrien