heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Coronavirus : c’est quoi un TROD ? Ce test évite-il une deuxième dose de vaccin ?


Bientôt une nouveauté dans les centres de vaccination anti-Covid. Des tests sérologiques rapides, appelés TROD, vont être proposés courant juin aux Français venant recevoir leur première dose. Servant à identifier une possible contamination antérieure au coronavirus, ils dispenseront les personnes testées positives de seconde injection.

Comment fonctionne un TROD ?

Un TROD est un test par prélèvement sanguin. Une goutte de sang est prélevée au bout du doigt du patient. Quinze minutes plus tard, le résultat tombe. S’il est positif, cela signifie que la personne dispose d’anticorps contre le Covid-19 et a donc déjà été en contact avec le virus.

Quelle est l’utilité des TROD ?

Dans son avis du 11 février dernier, la Haute autorité de santé (HAS) expliquait qu’une seule dose de vaccin était nécessaire pour les personnes ayant déjà contracté le Covid-19 – une contamination qui doit être prouvée par un test PCR ou antigénique.

Sauf que toutes les personnes qui ont déjà été infectées ne le savent pas, souligne l’HAS dans ses dernières recommandations, publiées jeudi. Et l’instance publique de citer des chiffres : l’Institut Pasteur estime que 23 % de la population de France métropolitaine a déjà eu le Covid-19, alors que seulement 8 % a été dépisté via un test PCR ou antigénique.

C’est là qu’interviennent les TROD. Ils pourraient «permettre de vacciner plus rapidement de nombreuses personnes sans antécédent connu d’infection au virus, et libérer un nombre important de créneaux de vaccination dans les prochaines semaines», explique l’HAS dans sa décision rendue publique jeudi au sujet de ces tests, déjà disponibles en pharmacie depuis le mois de juillet dernier.

Comment vont-il impacter la campagne de vaccination ?

Le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué mercredi soir sur le plateau du journal de 20 heures de TF1 que les centres de vaccination seraient équipés de ces tests sérologiques rapides «au cours du mois de juin». La HAS a préconisé qu’ils soient gratuits et facultatifs, et que soit menée une phase d’expérimentation dans quelques centres «avant toute mise en place à grande échelle».

Concrètement, à l’arrivée au centre de vaccination, sera proposé, seulement aux personnes venant recevoir une première dose de sérum, un TROD, à réaliser juste avant l’injection. Puis, après la période de surveillance post-vaccinale de 15 minutes, le patient se verra donner le résultat de son test. S’il s’avère positif, le rendez-vous pour la seconde dose sera annulé et la personne sera considérée comme complètement vaccinée.

Faut-il faire une sérologie avant la vaccination ?

Pourquoi un déploiement seulement maintenant ?

Si la HAS recommande seulement aujourd’hui d’utiliser ces tests dans la stratégie vaccinale française, cinq mois après le lancement de la campagne de vaccination, ce n’est pas un hasard, assure-t-elle. «Nous arrivons à une phase de la campagne de vaccination qui cible des personnes plus jeunes», a expliqué jeudi la présidente de la HAS, Dominique Le Guludec, en conférence de presse. Soit un public plus susceptible d’avoir fait une forme asymptomatique de la maladie, et donc d’avoir été infecté sans s’en rendre compte.





Source link

Autres articles à lire

Voici les priorités du gouvernement, hors coronavirus, pour les six premiers mois de 2021

adrien

Italie : Ronaldo et la Juventus chassent les doutes

adrien

XV de France : Jefferson Poirot annonce sa retraite internationale

adrien

Remaniement : la liste des ministres dévoilée dans la journée

adrien

En colère, les syndicats de police reçus par Christophe Castaner

adrien

Etats-Unis : Ce que l’on sait du milicien de 17 ans qui a tué deux manifestants à Kenosha

adrien