heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Coronavirus : ce que pourrait annoncer Jean Castex ce jeudi


C’est un rendez-vous auquel les Français ont pris l’habitude d’assister. Après avoir promis la semaine dernière qu’il reprendrait rapidement la parole, le Premier ministre Jean Castex va en effet de nouveau s’exprimer, ce jeudi 4 mars, à 18h, pour faire un autre point de situation sur la crise sanitaire.

Ce mercredi, la journée a été particulièrement chargée sur le front du coronavirus.

Alors que 20 départements sont en surveillance renforcée, les membres du gouvernement ont fait un premier point de situation à l’occasion d’un nouveau Conseil restreint de défense sanitaire. Les premières retombées des mesures prises à Nice (Alpes-Maritimes) et à Dunkerque (Nord), où un confinement le week-end a été décidé, y ont été particulièrement disséquées.

En fin d’après-midi, Emmanuel Macron a réuni les ministres concernés pour étudier les différents scénarios de réouverture des lieux publics, et notamment l’introduction d’un «pass sanitaire» évoqué la semaine dernière par le chef de l’Etat. 

Mais dans la mesure où Jean Castex avait évoqué, toujours la semaine dernière, un possible serrage de vis à effet dès le samedi 6 mars, c’est bien la question d’éventuelles mesures de restrictions complémentaires qui préoccupent les Français. 

Pas de confinement le week-end à Paris et en Ile-de-France

Pour contrer l’évolution du coronavirus, sur fond de variants plus contagieux du SARS-CoV-2, l’option, dans Paris et l’Ile-de-France, d’un confinement «à la Niçoise», soit limité au week-end, était évoquée mais a finalement été abandonnée.

L’information a été rendue officielle dès ce mercredi soir par le gouvernement. De sources concordantes, l’exécutif aurait notamment été sensible à la question de l’acceptabilité d’une telle mesure par les Franciliens.

Ce jeudi, le Premier ministre, Jean Castex, devrait selon toute vraisemblance revenir sur les raisons qui ont conduit à cette décision. Des mesures supplémentaires, visant notamment les lieux de brassage, devraient en revanche être adoptées au cas par cas dans les départements de la région capitale. Cela pourrait passer par des jauges encore plus réduites dans les commerces.

Par ailleurs, Les relations s’étant tendues avec la maire de Paris, le gouvernement pourrait avoir estimé ne pas avoir d’intérêt à passer en force contre l’avis de la maire Anne Hidalgo.

Les Hauts-de-France ne devraient pas y échapper

Inversement, certains territoires devraient connaître un nouveau tour de vis, notamment la région des Hauts-de-France, où l’épidémie est galopante.

L’un des départements qui la composent, le Pas-de-Calais, est d’ailleurs, depuis ce mercredi soir, déjà fixé sur son sort. Il sera en effet affecté par un confinement limité au week-end, dès ce samedi. Une mesure qui pourrait être renouvelée trois fois, avance franceinfo, donc durant quatre week-ends au total.

La liste des vingt départements surveillés mise à jour

La liste des vingt départements placés en «vigilance renforcée» a été actualisée, explique de son côté Le Parisien, ceci pour coller aux dernières remontées épidémiologiques.

Concrètement, «des territoires où l’horizon s’éclaircit, sortent de la liste, quand d’autres y entrent. Au total, une nouvelle carte, comptabilisant un peu plus de départements en alerte que la précédente, sera dévoilée», assure le journal.

Enfin, en Guadeloupe, le couvre-feu devrait être plus strict, pour commencer comme en métropole à 18h. 

Des annonces sur les vaccins

Alors que l’exécutif ne cesse de promettre une montée en puissance de la campagne vaccinale, Jean Castex devrait également consacrer une bonne part de sa conférence de presse à ce dossier.

Le gouvernement se sait là-dessus particulièrement attendu au tournant alors que, mardi, le ministère de la Santé a indiqué que seulement 25 % des doses de vaccin AstraZeneca reçues en France ont été utilisées. Après le retard à l’allumage de la campagne vaccinale, et à mesure que les restrictions s’éternisent, il n’est pas sûr qu’en cas de nouveau couac, les excuses, techniques ou logistiques, soient facilement acceptées par les Français. Le tir devra donc être vite corrigé et le gouvernement souhaiterait peser sur les médecins libéraux pour qu’ils utilisent ce produit et accélérer également du côté des pharmaciens.

Un message à ne pas relâcher les efforts

Sans surprise, le chef du gouvernement devrait par ailleurs appeler les Français, en insistant sur les Franciliens jusqu’ici épargnés par un confinement limité, à réduire au maximum leurs interactions sociales, et à respecter impérativement les mesures barrières. «Il ne faut pas relâcher l’attention mais plutôt redoubler de vigilance, surtout le week-end», tel est le message martelé au sein de l’exécutif et relayé dans la presse.

Reste que, du côté des scientifiques, les premières annonces du gouvernement sont loin de faire l’unanimité et commencent déjà à faire grincer quelques dents. Ce mercredi soir, la France compte 3.637 patients admis pour Covid-19 en réanimation. Concrètement, 70 % des capacités de réa du pays sont aujourd’hui occupés par des patients Covid. Cité par le Parisien, l’épidémiologiste Philippe Amouyel table même sur un doublement des nouvelles contaminations, de l’ordre de 40.000 à 50.000 par jour, dès la troisième semaine de mars, ce qui, in fine, pourrait peser davantage encore sur les hôpitaux et les services de réanimation.

Ce mercredi, lors du point presse consécutif au Conseil des ministres, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a évoqué «peut-être» un retour à une vie «plus normale» courant d’avril. Si l’Etat compte tout faire pour mobiliser les Français, les médecins se montrent plus dubitatifs.



Source link

Autres articles à lire

Présidentielle 2022 : à six mois du scrutin, tout peut encore arriver

adrien

Tous les Français qui le souhaitent pourront-ils vraiment être vaccinés d’ici à la fin de l’été ?

adrien

Sextape, corruption, Ukraine… Pourquoi Hunter Biden est-il au cœur de la campagne américaine ?

adrien

🔴 DIRECT – Attaque au couteau à Rambouillet : une agente administrative tuée, le parquet antiterroriste se saisit des faits

adrien

Tour de France 2021 : le classement général complet

adrien

Le «violeur de la forêt de Sénart» aux assises

adrien