heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Coronavirus : ce que Jean Castex pourrait annoncer demain


A l’issue d’un nouveau conseil restreint de défense sanitaire, ce mercredi 24 février, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé que Jean Castex allait s’exprimer demain, jeudi 25 février lors d’une conférence de presse pour faire un point sur la situation sanitaire.

Cette prise de parole du Premier ministre est très attendue alors que l’épidémie de coronavirus, sur fond de variants plus contagieux du SARS-CoV-2, se dégrade en plusieurs endroits du pays.

La piste de mesures ciblées semble se préciser

La situation sanitaire est «préoccupante dans une dizaine de départements», a lui-même reconnu le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Dans ce contexte, la piste de restrictions locales, comme celles déjà mises en place sur le littoral des Alpes-Maritimes, semble de plus en plus tenir la corde.

Pour rappel, lundi dernier, le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez, avait ainsi annoncé l’instauration d’un confinement partiel dans «l’aire urbaine littorale» du département méridional, applicable dès ce vendredi soir et jusqu’à lundi matin. Une mesure devant s’appliquer au moins pendant les deux prochains week-ends.

Une annonce survenue au terme de plusieurs jours de spéculations et justifiée par des indicateurs épidémiques préoccupants, le taux d’incidence du coronavirus y étant trois fois supérieur à la moyenne nationale.

Quatre régions dans le viseur

Aujourd’hui, c’est vers Dunkerque que se tournent tous les regards, la sous-préfecture du Nord connaissant une flambée épidémique encore plus grave, avec un taux d’incidence quatre fois supérieur à la moyenne nationale.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, est d’ailleurs attendu sur place ce mercredi après-midi pour fixer avec les élus locaux de nouvelles restrictions. Reste à savoir si celles-ci seront volontaires, comme le souhaitent les maires de la Communauté urbaine, ou imposées, comme sur le littoral des Alpes-Maritimes, avec un confinement partiel «à la niçoise».

Selon toute vraisemblance, Jean Castex devrait être amené à trancher demain pour Dunkerque, mais plus largement pour toute la région des Hauts-de-France où le virus circule activement. De même, trois autres régions inquiètent plus particulièrement le gouvernement : la région Ile-de-France, la région Sud et le Grand Est. 

Suivant les données du site Covidtracker.fr, ces régions concentrent en effet la «dizaine» de départements où la situation est la plus alarmante, telle qu’évoquée par Gabriel Attal (Nord, Pas-de-Calais, Somme, Oise, Seine-et-Marne, Essonne, Val-de-Marne, Paris, Seine-Saint-Denis, Moselle, Bouches-du-Rhône, Var, notamment)

«Tous nos efforts doivent se poursuivre» pour «éviter d’avoir à décider d’un nouveau confinement national», a insisté ce mercredi le porte-parole du gouvernement.

Il n’y a «évidemment» pas de «certitude que nous y parviendrons», mais «si nous considérions qu’il fallait aujourd’hui un confinement, nous aurions décidé d’un confinement», a-t-il ajouté.

Dans ces conditions, Jean Castex pourrait très bien annoncer la mise en place de confinements locaux dans les zones concernées. Reste à savoir si ceux-ci se limiteront au week-end, comme à Nice, où si ces nouvelles mises sous cloche seront de plus longue durée.

A voir aussi





Source link

Autres articles à lire

Coronavirus dans les eaux usées : «La 2e vague, on l’a vu commencer fin juin»

adrien

quelle est cette polémique autour du lycée Rabelais ?

adrien

Découverte de l’Amérique : les Vikings étaient présents il y a 1000 ans

adrien

Les responsables de musées plaident pour une réouverture prioritaire dans une pétition

adrien

DIRECT – Coronavirus : un groupe de laboratoires met en doute la fiabilité des tests rapides

adrien

Grey’s Anatomy : les dessous du retour surprise de Patrick Dempsey

adrien