heureux-qui.com
Fil Info

Coronavirus : 28 tonnes d’aide médicale française sont arrivées en Inde

Notez cet article


La communauté internationale se mobilise pour apporter de l’aide médicale en Inde, en proie à une explosion dramatique des cas et des morts du coronavirus. Les tonnes de matériel promises par la France sont arrivées ce dimanche à la capitale New Delhi.

À la demande du Président de la République Emmanuel Macron, une opération de solidarité avec l’Inde a été mise en place. La France a notamment envoyé huit unités de production d’oxygène fabriquées en France. «Les unités de production d’oxygène sont des installations pérennes qui permettent la production d’oxygène médical à partir de l’oxygène présent dans l’air ambiant. Chaque unité permet d’alimenter un site hospitalier de 250 lits par un approvisionnement en continu», précise le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Ont également été envoyés par avion cargo en Inde des conteneurs d’oxygène, une trentaine de respirateurs et 200 pousse-seringues électriques.

«En réponse aux besoins exprimés par les autorités du pays, ce matériel est destiné à répondre à l’urgence mais aussi à renforcer de manière significative et durable les capacités des hôpitaux indiens pour soigner les malades et lutter contre la pandémie», indique le ministère.

D’autres pays se mobilisent également pour venir en aide à l’Inde. Le ministre britannique des Affaires étrangères a annoncé ce dimanche que le Royaume-Uni allait envoyer 1.000 respirateurs supplémentaires à New Delhi. Un premier envoi de concentrateurs d’oxygènes et de respirateurs avait été fait par le Royaume-Uni la semaine dernière. Au total, une quarantaine de pays se sont mobilisés pour venir en aide à l’Inde, dont les Etats-Unis, mais aussi les pays membres de l’Union européenne via le mécanisme de protection civile.

Une deuxième vague épidémique dramatique en inde

La crise sanitaire est devenue incontrôlable en Inde, totalement submergée par la deuxième vague de la pandémie de coronavirus. Les hôpitaux sont totalement saturés, si bien que certains patients sont pris en charge directement dans leurs voitures. Il n’y a plus assez de place, ni de soignants, ni d’oxygène pour s’occuper des malades qui affluent tous les jours dans les hôpitaux, notamment à New Delhi et à Bombay, où cette nouvelle vague est particulièrement virulente.

Une explosion de l’épidémie à la fois due à l’apparition d’un nouveau variant, avec des mutations qui le rendent probablement plus transmissible, mais aussi une absence de mesures restrictives à l’échelle nationale qui a aussi participé à la propagation du virus à travers l’Inde. Le conseiller médical de la Maison blanche, Anthony Fauci, a suggéré à l’Inde de mettre en place immédiatement un confinement national de plusieurs semaines, pour casser la propagation de l’épidémie, mais cette option ne séduit guère le gouvernement indien de Narendra Modi. Cependant, le confinement imposé à New Delhi a été prolongé d’une semaine, et les autorités nationales ont annoncé l’ouverture de la vaccination à tous les Indiens.

Selon les données de CovidTracker, l’Inde a recensé plus de 370.000 cas de coronavirus en 24 heures le 1er mai, et plus de 3.300 morts. Des chiffres qui seraient en plus largement sous-estimés, selon les scientifiques.





Source link

Autres articles à lire

Vaccination : un nouveau coup d’accélérateur cette semaine

adrien

Youtube : voici les 5 stars du confinement

adrien

La ville de Paris va tester un «revenu universel»

adrien

Dexaméthasone : ce qu’il faut savoir sur le stéroïde prescrit à Donald Trump contre le coronavirus

adrien

Ruth Bader Ginsburg, la doyenne de la Cour suprême américaine, est morte à 87 ans

adrien

Tanuki Justice : un vibrant hommage aux jeux d’arcade

adrien