heureux-qui.com
Fil Info

Confinement : voici ce qui est vraiment toléré à l’extérieur à Paris

Notez cet article


Prendre l’air est désormais de mise dans cette nouvelle version du confinement. Mais que ce soit pour se balader, prendre le soleil ou retrouver quelques amis, difficile de savoir exactement ce qui est autorisé en région parisienne.

Il faut d’abord rappeler deux règles en vigueur : il est strictement interdit de se rassembler à plus de 6 personnes dans la rue depuis fin octobre, et la distanciation physique est portée à 2 mètres (depuis le mois de janvier).

Des interdictions qui concernent «tous les rassemblements sur la voie publique, dans les parcs, jardins, bois, qu’ils aient un caractère privé (fêtes entre amis) ou de loisir (brocantes, vides-greniers, groupes de sportifs)», souligne la préfecture de police de Paris.

L’incontournable respect des gestes barrières

C’est d’ailleurs le non-respect des gestes barrières qui avaient conduit Didier Lallement, le préfet de police de Paris en charge de la gestion de l’épidémie de coronavirus dans la capitale et en petite couronne, à faire évacuer les rives de Seine, samedi 6 mars.

«Certains groupes de personnes se rassemblaient en nombre. Ils bloquaient le passage et la circulation sur les quais stagnait, empêchant le respect des gestes barrières, donc nous avons évacué», s’est justifié Didier Lallement mercredi 10 mars devant les élus du conseil de Paris.

Avant d’ajouter : «le lendemain, c’étaient surtout des familles qui circulaient sur les quais, sans rassemblements notables, et la journée s’est bien déroulée».

C’est également à cause «d’attroupements» devant les bars qui proposaient des boissons à emporter que des interdictions de consommer de l’alcool avaient été prises dans certaines rues de la capitale.

«Rendre plus faciles les activités en extérieur ne doit pas être le prétexte à barbecues entre amis, à des regroupements dans l’espace public ou dans les parcs et jardins», a martelé Jean Castex en conférence de presse jeudi 18 mars.

des petits groupes espacés

«Des consignes strictes seront passées aux préfets pour interdire la fréquentation de certains espaces publics ou même les manifestations et regroupements quand leurs conditions d’organisation créent un vrai risque sanitaire», a prévenu le Premier ministre.

En bref, si les Parisiens se rassemblent par petits groupes, espacés ou en mouvement, il n’y a théoriquement pas de raison pour que la police intervienne pour les évacuer ou fermer des lieux. A condition d’être dans une limite de 10 km autour de chez soi.

D’autant que sur les déplacements, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin aurait demandé aux policiers de se montrer plus souples en journée, pour le moment, a rapporté le JDD ce dimanche 21 mars.

Dans les 16 départements confinés, les préfets auraient en effet reçu la consigne de réaliser des «contrôles très pédagogiques et de faire preuve de beaucoup de compréhension avant de verbaliser (en dernier ressort)».

Par contre, à partir du couvre-feu de 19h, l’ordre aurait été donné «d’être beaucoup plus stricts».





Source link

Autres articles à lire

Etats-Unis : les consultations pour tentative de suicide ont explosé chez les adolescentes durant la pandémie

adrien

La population mondiale de poissons migrateurs a baissé de 76 % entre 1970 et 2016

adrien

Ligue 1 : Le PSG renverse Saint-Etienne in extremis (3-2) et revient à un point de Lille dans la course au titre

adrien

Covid-19 : les écoles franciliennes au coeur des inquiétudes

adrien

Accord post-Brexit: les 27 ouvrent la voie à la ratification

adrien

Voici les 10 meilleures villes où vivre au monde selon une étude

adrien