heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Confinement : l’attestation de déplacement disponible en alsacien


Pendant cette période de confinement, les Alsaciens pourront à présent aller faire leurs courses, travailler, ou encore aller chez le médecin en se munissant de leur «Bewiis-Zettel Fer Ìm Notfàll Üsszegehn», voire de leur «Üssgàngbschinigung». De quoi s’agit-il ? Tout simplement de leur attestation de déplacement, rédigée à la fois en français et en alsacien.

Comme le précise l’OLCA sur son site, l’Office pour la Langue et les Cultures d’Alsace et de Moselle, cette attestation de déplacement dérogatoire bilingue est tout à fait légale.

Ce faisant, depuis la mise en place du deuxième confinement le 29 octobre dernier, elle peut pleinement être présentée aux autorités, et ces dernières, à partir du moment où le document a bien été complété et concerne un déplacement autorisé, ont pour obligation de l’accepter.

Si cette attestation en version alsacienne et française possède deux noms, c’est parce qu’il y a concrètement deux versions.

L’attestation dénommée «Bewiis-Zettel Fer Ìm Notfàll Üsszegehn» (disponible ICI) correspond concrètement à la variante bas-rhinoise, et a été traduite à l’initiative de l’OLCA.

Celle appelée «Üssgàngbschinigung» (disponible ICI), correspond, elle, à la variante haut-rhinoise et a été traduite par Yves Bisch, un instituteur et historien retraité, connu pour ses nombreuses chroniques dialectales. 

Bien sûr, à chaque fois, le document est aussi rédigé en français. Une précaution bienvenue pour le cas où il serait présenté à un agent ne maîtrisant pas l’alsacien.

«normaliser la présence de l’alsacien»

L’OLCA, explique qu’à travers cette démarche, il entend «normaliser la présence de l’alsacien au quotidien et démontrer que tout peut se traduire et s’écrire en alsacien». Actuellement, on compte environ 600.000 locuteurs de l’alsacien, majoritairement âgés de plus de 60 ans, selon l’office.

Et l’Office ne compte pas s’arrêter en chemin, puisqu’il ajoute qu’il développe parallèlement «un kit spécial COVID, […] ayant pour objectif de permettre aux entreprises de communiquer en alsacien autour des différentes mesures mises en place durant le confinement.

A toutes fins utiles, le profane apprendra notamment à cette occasion que «click & collect» (cliquer et collecter, NDLR) se dit «klicke ùn àbhole» et, bien sûr, les supports pour les traductions de «gestes barrières», ou «informations pratiques» vont suivre rapidement.

A noter enfin, que ce n’est pas la première fois que l’attestation de déplacement dérogatoire est rédigée dans une langue régionale. L’office public de la langue bretonne a en effet entrepris une démarche similaire et met à disposition le document directement sur son site.

Retrouvez toute l’actualité nationale ICI





Source link

Autres articles à lire

Donald Trump accusé d’avoir traité les soldats américains morts de «losers», la Maison Blanche dément

adrien

Voici les 5 pièces de monnaie les plus chères au monde

adrien

Eric Besnard : «lorsque l’on pense au Multiplex, on a la petite musique en tête»

adrien

DIRECT – Coronavirus : la hausse actuelle des contaminations serait liée aux réunions de famille

adrien

Il y a 27 ans, l’OM remportait la Ligue des Champions

adrien

Affaire Griveaux : la garde à vue de Piotr Pavlenski pourrait être annulée

adrien