heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Comment soigner un hématome ?

Notez cet article


Personne n’y échappe : après s’être cogné, être tombé, ou même parfois après une prise de sang ou un vaccin, des taches violacées se forment sur la peau. Ces hématomes, plus communément appelés des bleus, peuvent être douloureux, et mettent plusieurs jours à s’estomper. Il existe pourtant quelques gestes simples pour les éviter et les faire partir plus rapidement.

Appliquer du froid

En plus de calmer la douleur juste après s’être cogné, le froid aide également à limiter l’hématome. Il va provoquer une vasoconstriction, c’est-à-dire une diminution du diamètre des vaisseaux sanguins, et ainsi limiter l’afflux de sang vers la zone où des vaisseaux ont éclaté. Vous pouvez donc passer des glaçons pendant quelques minutes après le choc pour prévenir l’apparition d’un bleu. «Attention à ne pas mettre la glace directement sur la peau. Il faut toujours la mettre dans un linge qui isole, et ne pas la laisser trop longtemps, au risque de se brûler la peau», met toutefois en garde la dermatologue Catherine Oliveres Ghouti, membre du Syndicat national des Dermatologues.

Utiliser un pansement compressif

Pour compléter l’action du froid, on peut également appliquer sur l’hématome un pansement compressif ou une bande, en exerçant une pression douce, surtout si l’on constate que la zone où le choc à eu lieu commence à gonfler. «Bien faire attention, comme pour la glace, à ne pas laisser le pansement compressif trop longtemps pour ne pas couper complètement la circulation sanguine», explique la dermatologue. Comme le froid, cette action va permettre de limiter l’afflux sanguin vers la zone où l’impact a eu lieu, pour ne pas que le sang se propage sous la peau à travers les vaisseaux éclatés.

Appliquer de l’arnica

Les ecchymoses et hématomes se résorbent seuls au bout de quelques jours. Il existe cependant également quelques remèdes naturels pour accélérer leur guérison. On utilise souvent des pommades à base d’arnica, une plante reconnue pour son action anti-inflammatoire et antalgique. L’arnica aide ainsi à réduire la douleur et à résorber le bleu. «Mieux vaut privilégier l’arnica sous forme de crème ou de gel plutôt que la teinture d’arnica, qui est très allergisante», conseille Dr Oliveres Ghouti.

Si les bleus ne sont en général pas dangereux, il est préférable de consulter un médecin dans certains cas, notamment pour un hématome au niveau de l’œil, car le choc a pu provoquer un décollement de la rétine. En cas de choc à la tête, d’hématome au niveau des testicules ou de l’oreille, si un bleu devient plus gros d’un abricot, ou s’il devient rouge, chaud et très douloureux, mieux vaut également prendre rendez-vous avec son médecin. 

Retrouvez toute l’actualité santé ICI



Source link

Related posts

Human Rights Watch dénonce les contrôles «au faciès» de la police française

adrien

1 enfant sur 3 souffre d’intoxication au plomb

adrien

Bars, salles de sport, rassemblements… Tout savoir sur les nouvelles restrictions à Paris

adrien