heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Comment protéger votre identité et votre réputation en ligne


A l’heure où les fuites de données personnelles sont de plus en plus fréquentes et la réputation en ligne peut se retrouver visée par des maîtres-chanteurs, des usurpateurs et des harceleurs, diverses solutions existent pour se préserver.

L’actualité récente en matière de cybermenaces a mis en avant les failles des sociétés qui hébergent nos données personnelles. Depuis le début de l’année, des informations liées à plus 500 millions de comptes Facebook et LinkedIn se sont retrouvées sur la place publique, tandis que 3,2 milliards d’identifiants hotmail et gmail sont éparpillés dans la nature. En France, quelque 500.000 citoyens ont vu des données médicales fuiter en février dernier.

Si les acteurs de la cybersécurité s’activent, il existe actuellement des solutions simples d’usage mises en avant en France par deux acteurs du secteur : Bitdefender et Altrnativ.

Quels sont les risques actuels ?

Outre les cyberattaques classiques que sont les malwares et les virus, «aujourd’hui, on a tous une empreinte numérique qui agrège toutes les informations personnelles qu’on laisse sur Internet sur les sites et services où l’on va. Et avec la pandémie, cette empreinte a augmenté significativement car nous utilisons de plus en plus de services en ligne», explique Gauthier Vathaire, responsable produits grand public chez Bitdefender, interrogé par CNEWS. Celles-ci ont donc ouvert la voie à des attaques de type : vols de données et usurpation d’identité, rendus possibles par le piratage des mails, le piratage des réseaux sociaux, le phishing et les rançongiciels.

«En outre, notre empreinte numérique permet d’aller encore plus loin, comme c’est le cas avec le «spear phishing» par exemple où les pirates vont récupérer de nombreuses informations personnelles récoltées notamment sur les réseaux sociaux afin d’envoyer un message frauduleux très ciblé. On compte également le Sim Swapping, où l’on utilise le numéro de téléphone de la victime pour effectuer des appels et opérations à son insu. Enfin, on relève également les contacts indésirables, où le numéro de téléphone est récupéré pour du démarchage», souligne Gauthier Vathaire, qui ajoute également que, même sans piratage, «la réputation joue beaucoup, notamment lorsqu’on va postuler à un travail. A l’heure où de nombreux entretiens se font via des appels vidéo, les employeurs se renseignent d’abord sur la personne via internet et les réseaux sociaux».

Comment se protéger ?

En France, des solutions sont proposées pour préserver sa réputation et son identité numérique. La première concerne les particuliers. Lancée l’an passé aux Etats-Unis, Bitdefender Digital Identity Protection propose ce service en France depuis mai. Il s’agit d’un système tout-en-un (vendu au prix de 39,90 euros) visant à faire un bilan de toutes les données trouvables sur Internet et même le DarkWeb à propos de votre profil.

L’outil demande ainsi nom, prénom, numéro de téléphone et mails associés, avant d’aller sonder le web à la recherche des multiples données que la Toile laisse transparaître. Pas moins de 25 réseaux sociaux différents sont également scrutés à la loupe (l’utilisateur peut écarter les faux comptes ou homonymes manuellement).

Quelques dizaines de minutes plus tard, un tableau de bord s’anime et montre ainsi tout ce qu’il est possible de trouver comme informations sur vous. Un graphique animé permet également de voir tout ce qui a trait à votre personne. Il est également possible de voir les éventuels comptes et mots de passe compromis qui circulent dans le darkweb. Enfin, cet outil envoie chaque dimanche un rapport hebdomadaire, qui vous indique s’il y a de nouvelles informations, fuites ou dangers à craindre liés à votre profil, avec différents conseils. «D’ici à la rentrée prochaine, notre solution permettra même aux utilisateurs de demander à supprimer des données directement depuis l’interface», explique Gauthier Vathaire.

Parallèlement, la société française Altrnativ, également spécialiste de la cybersécurité, a mis en place une solution pour accompagner les élus, les maires et les chefs d’entreprise. Personnalités particulièrement visées par les pirates qui cherchent à usurper leur identité afin de monter des attaques de phishing plus élaborées, comme les arnaques au président ou le whaling. Une solution également intéressante pour veiller à sa réputation en ligne.

«Les attaquants vont chercher de nombreuses informations sur le web et les réseaux sociaux sur ces personnalités et collecter celles [NDR : Photos de vacances, mots laissés sur un compte Facebook public…] qui vont permettre de monter leur arnaque afin de la rendre la plus crédible possible auprès des employés. Notre tâche est ici de pointer du doigt toutes les traces laissées et de montrer à ces personnes leur exposition numérique et expliquer comment les enlever. Nous pouvons même faire une recherche de risques, avec des informations ciblées dans le dark web et d’autres sites si nécessaire», prévient Eric Leandri, patron d’Altrnativ.



Source link

Autres articles à lire

La playlist de Roselyne Bachelot

adrien

Appli de rencontre : pourquoi il ne faut surtout pas dire «salut !» pour séduire

adrien

Transition écologique : Emmanuel Macron attendu dans l’Eure ce mardi

adrien

«NBA 2K21» : les développeurs nous parlent de la version Next-Gen

adrien

Roland-Garros 2020 : Hugo Gaston encore prêt à répondre ?

adrien

le mari déféré devant un juge, le procureur doit s’exprimer à 16h

adrien