heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Collecte : le président des Restos du coeur s’attend à une «augmentation des personnes en difficulté»


Les Restos du cœur lancent ce vendredi leur collecte annuelle. Une campagne 2021 perturbée par le contexte sanitaire mais qui demeure essentielle à l’heure où le nombre de bénéficiaires ne cesse de croître.

«Cette collecte nationale a été très particulière à organiser», a confié à CNEWS Patrice Douret, le président de l’association. «Le protocole sanitaire qui a été mis en place est extrêmement strict. Il est destiné à protéger nos équipes, les consommateurs et les salariés dans les magasins».

Pendant trois jours, les Restos du cœur seront présents «partout en France», sauf «dans une dizaine de départements où toutes les conditions n’étaient pas réunies pour qu’on puisse organiser cette collecte». Cette dernière n’est cependant pas annulée mais juste reportée.

L’an dernier, l’événement avait permis de récolter 7.400 tonnes de denrées, soit l’équivalent de 7 millions de repas. Malgré la période de crise, le président compte sur «la générosité habituelle des Français» pour tenter de gérer une «augmentation probable des personnes en difficulté».

«les moins de 25 ans représentent 50% des gens qu’on accueille»

«Ce week-end est important et chaque don aussi, les grands comme les petits, pour qu’on puisse être un peu plus rassuré après ces trois jours», espère le dirigeant de l’association. Il attire également l’attention des donateurs sur les «besoins de produits d’hygiène, notamment pour les bébés». «C’est un peu insupportable pour nous de savoir qu’une maman va devoir choisir entre manger ou nourrir son enfant», confie-t-il.

«L’été dernier, on a accueilli 10% de personnes en plus que l’année précédente, en 2019. Donc on a grand besoin de ces produits pour l’été prochain», souligne Patrice Douret. Dans cette hausse de bénéficiaires, figurent des personnes dont «la situation s’est aggravée à cause de la crise. Ceux qui sont en difficulté avec le travail ou au chômage. Chez les jeunes, les moins de 25 ans représentent déjà 50% des gens qu’on accueille».

Cette abondance d’étudiants inquiète le président : «Ça fait déjà deux ans qu’on alerte sur la dégradation de leur situation», déclare-t-il un brin désabusé. 

Cette année, les Restos du cœur doivent également se passer des recettes des billetteries des concerts des Enfoirés. Une «perte de 4 à 5 millions d’euros», selon Patrice Douret.

Une émission a tout de même été enregistrée et le président espère «que le public sera au rendez-vous devant son téléviseur demain soir et que le CD / DVD se vende encore plus que d’habitude». La vente du projet des Enfoirés est du coup encore plus important cette année. «C’est 17 euros, l’équivalent de 17 repas, précise-t-il. Autant d’argent qui permet d’acheter des denrées et produits de première nécessité».

Pour autant, il assure qu’il faut «être positif et ne pas oublier qu’il y a des gens sur le côté et que ceux-là auront besoin de nous».





Source link

Autres articles à lire

Voici les 15 mangas à lire cet été

adrien

Les 7 aliments à ne surtout pas congeler

adrien

Paris : une grève reconductible lancée dans les crèches jusqu’au 1er décembre

adrien

Le Meilleur Pâtissier : mesures sanitaires, candidats, épreuves… Tout savoir sur la saison 9 qui démarre ce mercredi 30 septembre

adrien

Affaire des chevaux mutilés : tout ce que l’on sait

adrien

Covid-19 : le beau temps s’installe, les craintes aussi

adrien